Josie Desmarais Les trottoirs de la rue Sainte-Catherine

Alors que l’administration de Valérie Plante pourrait annuler le projet de trottoirs chauffants envisagé par l’ex-maire Denis Coderre, la nouvelle mairesse compte revoir le réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest.

Tout en précisant de pas vouloir «recommencer à zéro» ni «chambouler» ce projet d’envergure qui débute lundi par des travaux de réhabilitation de l’égout collecteur situé entre le boulevard Robert-Bourassa et la rue Mansfield, la mairesse Plante a ouvert la porte, dimanche, à une plus large réflexion.

«Il y a certains éléments, entre autres au niveau des coûts, qu’on a tenu à réévaluer pour voir notre marge de manœuvre», a indiqué Mme Plante au sujet de ce chantier présenté au printemps 2015 par Denis Coderre.

Cette dernière, mentionnant qu’elle se fiera aux consultations citoyennes qui ont été menées, n’a pas souhaité en dire davantage en précisant qu’une présentation sera faite aux commerçants le 15 janvier avant d’être rendue publique.

Chose certaine, son administration étudie la possibilité d’annuler l’installation de trottoirs chauffants, comme l’imaginait l’équipe municipale précédente. Celle-ci avait précisé qu’un tel projet coûterait près de 26M$. Grâce à la chaleur des conduits, placés sous les trottoirs, cette technologie permettrait d’éliminer la neige et la glace. Cependant, sa mise en application soulève des interrogations.

Testés sur la place Vauquelin, voisine de l’hôtel de ville, ces trottoirs chauffants «ne fonctionnent toujours pas», a confirmé l’élu Robert Beaudry, responsable du développement économique. Un budget de 14,7M$ avait par ailleurs été consacré à ce réaménagement.

L’élu de l’arrondissement de Ville-Marie, qui souhaite que cette artère commerciale de la rue Sainte-Catherine devienne «un espace signature» de la nouvelle administration, a précisé qu’aucune décision n’avait encore été prise et que des évaluations sont actuellement menées.

Dédommagements prévus
Valérie Plante a également souligné qu’elle compte «dédommager» les commerçants qui pourraient être touchés par ces travaux. «Il faut déterminer quels seront les critères», a-t-elle néanmoins souligné, avant d’affirmer qu’il y aura un «effet Plante» tout au long de ce chantier qui ne devrait pas se terminer avant la fin de 2021.

«À Projet Montréal, on est fort en aménagement urbain et on a bien l’intention de le montrer, a-t-elle clamé. Ce chantier est une opportunité de montrer le sérieux de notre administration envers les commerçants. On sait qu’un grand chantier, à long terme, ça rapporte. Mais dans le court terme, c’est très difficile pour les petits, les moyens et les grands commerçants.»

Au total, près de 2,2 km de la rue Sainte-Catherine Ouest, entre les rues Atwater et De Bleury, seront complètement réaménagés d’ici la fin de ces travaux. Les trottoirs seront notamment agrandis.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!