Métro L'hôtel de ville de Montréal

Promis par l’administration de Denis Coderre, un poste de Commissaire aux relations avec les peuples autochtones a été créé par l’équipe de la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Au terme d’«un processus de recrutement rigoureux», selon Mme Plante, ce poste sera occupé par l’avocate Marie-Ève Bordeleau, membre de la nation crie et du Barreau du Québec depuis 2007, qui oeuvre dans le cadre de ses activités professionnelles dans le domaine de la médiation. Elle a également participé aux négociations des ententes liées à la Convention de la Baie James et du Nord québécois.

Elle débutera ses fonctions «dans les prochains jours», a expliqué la mairesse Plante mercredi.

Son rôle sera notamment de faciliter le dialogue entre la Ville et les Premières Nations, dans le cadre du plan de réconciliation lancé par la Ville de Montréal ces derniers mois.

«C’est une femme exceptionnelle avec un parcours vraiment très intéressant, a expliqué Mme Plante, avant de souligner que Mme Bordeleau «est engagée auprès des femmes autochtones», tout en étant proche «de différentes communautés». Elle saura nous appuyer dans nos démarches et dans ce grand exercice de réconciliation qui est de tout instant et qui se veut une démarche à court, moyen et long terme.»

En septembre, la Ville a notamment changé ses armoiries et a ajouté un pin blanc, symbole de paix chez les peuples autochtones, au centre de son drapeau.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!