Josie Desmarais/Métro

Alors qu’Amazon a écarté la Ville de Montréal de sa liste de finalistes pour accueillir son prochain siège social, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, s’est déclaré «très déçu» par ce choix.

En marge d’une première rencontre à l’hôtel de ville de Montréal avec la mairesse Valérie Plante, M. Couillard jugeait que la métropole avait «le meilleur dossier». «Montréal est une ville de savoir et de talent», a-t-il déclaré, précisant qu’il aimerait savoir «où étaient les points moins forts de [la] présentation».

Selon Valérie Plante, la préparation de ce dossier d’envergure servira néanmoins à «plein d’autres projets». «Ça ne s’arrête pas là», a-t-elle indiqué, en mettant en avant le faible taux de chômage dans la métropole. «Montréal va bien et on a toujours un très bon positionnement», a-t-elle repris. Philippe Couillard a également souligné être «en conversation avec d’autres projets».

Rappelons qu’Amazon a annoncé ce jeudi la liste des 20 villes finalistes pour accueillir son nouveau siège social. Toronto est la seule ville canadienne retenue.

«Engagement» pour la ligne bleue
Affirmant partager «l’ambition» de Valérie Plante en termes de mobilité durable, le premier ministre a également réaffirmé sa volonté d’apporter des fonds gouvernementaux pour prolonger la ligne bleue du métro montréalais. Aucun échéancier n’a cependant été pour le moment avancé.

«C’est un engagement indéfectible, a-t-il soutenu. On avance très bien et on va vouloir parler avec le [gouvernement] fédéral pour finaliser tout ça. Je pense qu’on n’est pas très loin de commencer le projet.»

Philippe Couillard a aussi souligné vouloir «faire avancer» le projet de Réseau électrique métropolitain (REM), dont la mise en service est attendue pour 2021.

Concernant la ligne rose de métro, proposée par Valérie Plante durant sa campagne électorale, le premier ministre s’est montré ouvert. «Je comprends très bien sa logique de vouloir désengorger la ligne orange, a-t-il avancé. On va vouloir regarder ça. On va accueillir avec bonheur toute proposition pour améliorer la qualité de vie des gens à travers des investissements en transport collectif durable.»

Discussions sur le cannabis
Sur la question du partage des revenus liés à la légalisation du cannabis, Philippe Couillard a confirmé qu’une part sera versée aux municipalités. Aucune somme n’a cependant été avancée.

«C’est un peu rapide, a affirmé le premier ministre. Pourquoi est-ce qu’on dirait non? Bien sûr qu’on va être là, on est en discussion. On discute pour trouver la meilleure formule.»

Montréal, à l’instar de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), réclame un tiers des revenus totaux. Le gouvernement d’Ottawa s’est quant à lui engagé à verser 75% des revenus aux provinces, charge à elles de faire la redistribution.

Philippe Couillard a expliqué que son gouvernement imaginait un partage «le plus souple possible» afin «de tenir compte des besoins». Cette entente pourrait cependant «évoluer dans le temps» et être réévaluée «dans deux, trois ans», selon le déroulement «des événements».

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!