Jonathan Hayward / La Presse Canadienne

La Ville de Montréal envisage d’ouvrir prochainement des services d’hébergement d’urgence pour les personnes itinérantes dans les extrémités de l’île.

L’administration de Valérie Plante en a fait l’annonce lundi soir, au cours de la séance mensuelle du conseil municipal.

Questionnée par une citoyenne de Pointe-aux-Trembles, qui expliquait regretter l’absence de telles mesures dans l’est de Montréal, la conseillère Rosannie Filato a indiqué qu’un «plan d’action en itinérance» allait être présenté «dans les prochaines semaines».

«La question de trouver des endroits plus équitables à travers la Ville et pas juste miser sur l’itinérance dans les quartiers centraux est un enjeu qui nous préoccupe», a souligné l’élue responsable du développement social et communautaire, avant de préciser qu’elle prenait ce sujet «à cœur».

À ce jour, aucun centre d’accueil n’existe hors des arrondissements centraux. Des navettes sont néanmoins proposées afin d’amener les personnes en situation d’itinérance dans un hébergement situé au centre-ville.

La semaine passée, Ensemble Montréal, l’opposition officielle à l’hôtel de ville, avait également demandé à l’administration de créer de tels services d’hébergement d’urgence.

Au cours de sa campagne électorale, Valérie Plante avait promis de construire 300 unités d’hébergement par année.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!