En 2012, les entreprises d’Accurso ont obtenu 60M$ de contrats avec la Ville de Montréal, soit environ 30% des sommes dédiées aux contrats d’infrastructures, note Projet Montréal, qui demande à la Ville d’agir.

Le problème c’est que les ramifications de l’empire Accurso sont telles que si une de ses entreprises perd son permis, une autre peut prendre la relève.

Le maire Tremblay a aussi demandé à Québec de revoir les processus d’appels d’offres publics. Actuellement, c’est le plus bas soumissionnaire conforme qui remporte le contrat, sans que la Ville ait la possibilité de renégocier.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!