Josie Desmarais

Au lieu de payer des pénalités qui s’élèveraient à plusieurs millions de dollars en raison d’un retard de livraison des voitures Azur, le consortium Alstom-Bombardier, qui est en charge de leur construction, livrera deux trains supplémentaires à la Société de transport de Montréal (STM).

Cet accord a été annoncé lundi matin par le président de la STM, Philippe Schnobb. «C’est une excellente nouvelle, a-t-il lancé. Plutôt que de prendre l’argent et le remettre dans les coffres, on a dit non. On préfère se faire compenser en train. Quand on voit l’impact d’un seul train Azur, on peut se réjouir d’en avoir deux supplémentaires.»

Les détails de cette entente sont cependant restés confidentiels.

À la fin de l’année 2015, Philippe Schnobb avait indiqué que de tels retards de livraison avaient entraîné des pénalités estimées à 11M$. Aucune mise à jour de ce chiffre n’a depuis été effectuée, mais la STM a souligné que le consortium avait «accéléré la cadence» pour rattraper le retard «d’un an et demi».

Les deux trains supplémentaires s’ajouteront à la commande de 52 voitures de métro Azur prévues dans le contrat de 1,2G$ octroyé en octobre 2010 à la suite de nombreuses péripéties. Les trains manquants devraient tous être livrés d’ici la fin de l’année. Ces nouveaux trains, qui ne remplaceront pas d’anciennes voitures mais qui s’ajouteront à la flotte actuelle, arriveront quant à eux, au plus tard, «début 2019», a précisé Philippe Schnobb. À ce jour, 35 trains ont été acheminés dans les garages de la STM.

Des retards dans la livraison des trains Azur ont notamment été occasionnés par des problèmes dans la conception du logiciel de contrôle automatique du train.

Les trains Azur, qui sont composés de neuf voitures, circulent principalement sur la ligne orange. Cette dernière, dès l’année prochaine, sera entièrement équipée de ce type de véhicules. Deux trains sont également en service actuellement sur la ligne verte. Celle-ci devrait notamment bénéficier des prochaines livraisons.

Les voitures Azur sont appelées à remplacer les voitures MR-63, qui ont atteint la fin de leur vie utile. Elles permettent également d’embarquer près de 1100 passagers, contre 1000 personnes pour les précédents trains.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!