Chantal Lévesque/archives Métro

Alors que l’administration de la mairesse Valérie Plante compte présenter d’ici l’été un nouveau règlement sur le contrôle animalier, une réflexion citoyenne aura lieu dans les prochaines semaines pour prendre le pouls de la population.

Cette consultation se tiendra du 16 février au 4 mars, par le biais d’un sondage sur le web ainsi que de rencontres avec des citoyens, des organismes et des représentants de la Ville, a indiqué vendredi le conseiller Craig Sauvé.

«Nous voulons aussi connaître leur opinion sur les différents enjeux liés à la gestion animalière, notamment sur l’encadrement réservé aux chiens dangereux. Notre objectif est d’écouter les citoyens et les experts pour élaborer un règlement qui assurera la sécurité des citoyens tout en encourageant le bien-être des animaux», a expliqué l’élu en charge de ce dossier au sein de l’administration de Valérie Plante.

Par ailleurs, les samedis 24 février et 3 mars, huit assemblées citoyennes se tiendront dans différents arrondissements.

À l’issue de ces consultations, un rapport sera produit, a ajouté M. Sauvé. Ce document, a-t-il repris, permettra d’élaborer ce nouveau règlement qui devra ensuite être adopté par le conseil municipal.

«Cette approche globale nous permettra d’adopter un règlement qui favorisera une cohabitation harmonieuse, tout en assurant la sécurité de la population.» – Craig Sauvé, conseiller du Sud-Ouest

Cette annonce n’a pas été du goût de l’opposition officielle, qui y voit «une opération de relations publiques» et non «un véritable exercice de consultation».

En évoquant notamment «un sondage anonyme» et des rencontres «avec le principal défenseur du point de vue de l’administration Plante» [la SPCA], Ensemble Montréal a dénoncé une «stratégie» qui serait «entièrement téléguidée pour aboutir aux conclusions de l’administration», a souligné Lionel Perez, le chef du parti.

En décembre, la Ville de Montréal avait annoncé la levée des articles visant les chiens de type pitbull. En raison du précédent règlement sur le contrôle animalier mis en place à la fin de l’année 2016 par l’ancien maire Denis Coderre, ces bêtes étaient désormais interdits sur le territoire de la métropole. Seuls les propriétaires qui détenaient déjà de tels chiens pouvaient les conserver, à condition d’obtenir un permis spécial de garde et de respecter différentes règles.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!