Josie Desmarais/Métro

La Ville de Montréal a indiqué lundi qu’une consultation publique sera prochainement menée pour revoir l’utilisation des balles de plastiques par les forces policières de la métropole, ainsi que les méthodes employées par les agents au cours de leurs interventions.

Cette annonce a fait suite à une question posée par un citoyen et militant des droits de la personne, Will Prosper, au cours de la période de questions de la séance du conseil municipal. Ancien policier, ce dernier a déploré l’utilisation par les membres du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) des balles de plastique, impliquées dans les décès de Pierre Corolian, en juin 2017, et de Bony Jean-Pierre, en mars 2016.

«On pense qu’on peut assurer l’ordre public par d’autres méthodes, davantage préventives», a expliqué Nathalie Goulet, responsable de la sécurité au sein de l’administration Plante, qui n’a néanmoins pas souhaité commenter ces cas précis. Celle-ci souhaite ainsi revoir «la formation des policiers» et «la force employée» par ces derniers.

Se définissant comme une «administration progressiste», l’équipe municipale a mentionné être «très préoccupée par l’utilisation de ces armes intermédiaires» et par les personnes visées. «On reconnaît que ça touche trop souvent les personnes racisées, autochtones, en situation d’itinérance, qui vivent des vulnérabilités multiples ou des problèmes de santé mentale», a ajouté Mme Goulet.

Alors que Projet Montréal s’était engagé, durant la dernière campagne électorale, à interdire l’utilisation de ces balles de plastique lors de manifestations, la Ville a assuré qu’un tel débat sera mené dans une prochaine commission de la sécurité publique, qui sera ouverte aux citoyens.

Outre ces armes intermédiaires, le recours aux grenades assourdissantes et aux gaz lacrymogènes sera également évoqué, a mentionné l’administration.

«On est confiant de poser les bons gestes au bon moment, en ayant l’ensemble des informations», a ajouté la mairesse Valérie Plante, en promettant de «poser des gestes».

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!