Ville de Longueuil Un des images du futur centre-ville de Longueuil

Après avoir conçu le quartier Dix30, contribué à la renaissance du secteur Griffintown, de même à la création du Solar uniquartier à Brossard, le promoteur Devimco veut construire des tours au-dessus de la station de métro Longueuil–Université-de-Sherbrooke et de son terminus d’autobus.

Le conseil municipal de Longueuil a entériné mardi soir une entente d’exclusivité, qui offre quatre mois à Devimco pour négocier l’acquisition des terrains et présenter un plan de développement de la place Charles-LeMoyne. Les trois lots appartiennent à la Ville et au Réseau de transport de Longueuil (RTL).

A priori, le projet de 500M$ prévoit la construction de huit à dix tours totalisant un million de pieds carrés. On y trouvera 525 appartements, en mode condo et locatif, un tiers de bureaux avec une place dédiée au coworking et aux startups ainsi qu’un hôtel de 150 à 175 chambres.

«Le projet présenté correspond en tous points à la philosophie de Devimco. […], où le maillage des expériences est une condition indispensable pour créer un véritable milieu de vie. Nous proposons donc une intégration et une mixité des services, dans des espaces où se côtoient résidences, environnement de travail, services de proximité. De plus, il sera possible d’y vivre des expériences culturelles, alimentaires, et même, comme c’est déjà le cas, d’y étudier», a indiqué Devimco dans son communiqué. Une rue d’ambiance avec des commerces reliera l’Atrium à une grande verrière située au-dessus du métro.

Construire au-dessus d’une station de métro et d’un terminus d’autobus de 41 quais ne sera pas chose aisée. C’est d’ailleurs l’une des raisons expliquant le retard du projet de logements et de bureaux au-dessus de la station de métro Rosemont.

«Construire au-dessus d’une station de métro et d’un terminus d’autobus est compliqué, car nous devons répondre à plusieurs exigences de la Société de transport de Montréal en matière de sécurité», a expliqué en novembre Mathieu Vachon, directeur du service des communications pour l’OMHM au journal de quartier Villeray-Parc-Ex-Petite-Patrie. Ce dernier fait notamment référence à des questions d’ingénierie mais aussi aux défis de coordination pour permettre aux différentes parties de poursuivre leurs activités sans nuire à la circulation des autobus ou des piétons.

«Différents scénarios de mitigation ont été étudiées avec la Ville  et ils sont actuellement [mercredi] présentés aux différentes organisations de transport impliquées  [ARTM, STM, RTL] afin de les valider. On est tous soucieux que le niveau de service soit maintenu», a précisé Serge Goulet, le président de Devimco Immobilier, à Métro. Le RTL confirme être consulté, mais préfère attendre les détails du plan de développement avant de se prononcer.

Le projet de Devimco s’inscrit dans un concept plus vaste de création d’un véritable centre-ville autour de la station de métro. La vision présentée l’année dernière par l’administration municipale prévoit aussi la création d’un parc riverain de 35 hectares à partir des terres fédérales récupérées, la construction de 8500 unités résidentielles le long du fleuve Saint-Laurent, ainsi que l’érection d’un complexe culturel hébergeant notamment un théâtre, ainsi que le l’Orchestre symphonique de Longueuil.

«Notre centre-ville est assurément appelé à être l’un des pôles majeurs de développement du Montréal métropolitain pour les années à venir, et l’un des endroits les plus branchés de la région», a déclaré la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent dans un communiqué. Cette dernière a tenu à rassurer l’opposition, en assurant que des consultations publiques auront bien lieu.

Il n’a pas été possible de savoir combien de promoteurs étaient en compétition, ni quels étaient les critères de sélection.

 

 

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!