Collaboration spéciale

Les deux frères Étienne et Frédéric Bordeleau, qui sont derrière le projet MR-63, installeront quatre anciennes voitures de métro cet été sur les bords du canal de Lachine. Ils veulent ainsi tester leur concept de lieu de rencontre axé sur l’art, la gastronomie et le design montréalais.

Le site temporairement choisi pour le projet pilote sera situé au coin des rues Richmond et Basin, sur un ancien débarcadère appartenant à Parcs Canada. Il sera ouvert du mercredi au dimanche, de 11h à 23h, du mois de juin à septembre.

Intitulé «Station F-MR», en référence aux quatre vieilles voitures MR-63 récupérées auprès de la Société de transport de Montréal, le lieu offrira des concerts, des projections, des spectacles d’humour, mais aussi des atelier créatifs et des marchés de produits locaux. Un wagon studio permettra en outre d’enregistrer des émissions de radio ou réaliser des tournages.

En 2020, les deux frères derrière le concept envisagent de faire construire un édifice permanent en empilant des vieilles voitures de métro. Le site privilégié est situé au coin des rues Peel et Ottawa, en plein cœur du Quartier de l’innovation. Les autorités municipales ont acquis récemment trois terrains le long de la rue Ottawa pour les transformer en autant de parcs.

«[Ce serait] un bâtiment qui conjuguerait notre histoire, qui ferait vivre le présent de notre culture et qui regarderait vers l’avenir, en appliquant des normes de développement durable parmi les plus strictes», a déclaré en conférence de presse mercredi, Frédéric Bordeleau, qui a développé l’idée avec son frère Étienne.

Pour le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, qui soutient le projet depuis trois ans, ce projet s’insère particulièrement bien dans le quartier Griffintown de par son côté «innovant», mais aussi pour «l’esprit de communauté» qui cherche à se bâtir.

Le projet a jusqu’ici reçu plusieurs subventions, dont 175 000$ du gouvernement fédéral. Il compte aussi sur une vingtaine de partenaires, dont deux cabinets d’architectes et une cinquantaine de bénévoles.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a souligné le caractère «stimulant et multidisciplinaire» du projet, tandis que Damien Silès, le directeur général du Quartier de l’innovation de Montréal, y voit pour sa part la démonstration que «l’innovation, ce n’est pas juste une question de technologie».

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!