HO HO / La Presse Canadienne

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a réagi mercredi à l’utilisation de carrés jaunes pour protester contre les bus scolaires à Outremont, qualifiant cette méthode d’«inappropriée».

«Chaque citoyen a le droit d’avoir des revendications, mais la façon dont certains citoyens l’ont fait hier, ce n’était pas acceptable. Ça a manqué de sensibilité», a dénoncé la mairesse.

Pour dénoncer la gêne occasionnée par les nombreux autobus scolaires nolisés par la communauté hassidique à Outremont, des résidants ont eu l’idée de venir protester pendant le conseil  d’arrondissement avec un carré jaune accroché à leur poitrine. Beaucoup y ont vu une référence à l’étoile jaune que devaient porter les juifs sous le régime nazi en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, provoquant l’ire de nombreux résidants présents au conseil.

Valérie Plante a salué la réaction des citoyens présents dans la salle du conseil qui ont immédiatement dénoncé le geste. «Je suis heureuse de savoir que les citoyens dans la salle ont réagi eux-même en disant que ce n’est pas acceptable», s’est-elle réjouie.

Le chef de l’opposition, Lionel Perez, s’est lui aussi insurgé contre l’utilisation «inacceptable» d’un symbole «qui sèment la division et la haine», a-t-il écrit mardi sur sa page Facebook.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!