Josie Desmarais/Métro Martin Prud'homme

Dans son plan de redressement, le chef intérimaire du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Martin Prud’homme, a fait passer l’État-major du corps de police de 11 à quatre adjoints. Il a annoncé mercredi quelles seront les quatre personnes qui feront partie de sa garde rapprochée.

C’est Line Carbonneau, une retraitée de la Gendarmerie royale du Canada, qui prendra les rennes de la toute nouvelle Direction des normes professionnelles, formée par M. Prud’homme dans la foulée des scandales survenus à la division des affaires internes. Mme Carbonneau a été nommée pour deux ans et «sera chargée d’identifier et de développer la relève au sein de l’organisation», a fait savoir le SPVM.

Martin Prud’homme a également été recruter à la Sûreté du Québec (SQ), dont il est également le directeur. L’ancien directeur général adjoint de la SQ, Sylvain Caron, a été nommé à la tête de la Direction des enquêtes criminelles, lui aussi pour une durée de deux ans et afin d’identifier un successeur. «Nous pourrons bénéficier d’une grande expertise issue de l’externe qui donnera, à coup sûr, une grande valeur ajoutée», a indiqué M. Prud’homme dans un communiqué.

Finalement, deux haut-gradés du SPVM ont été mutés à titre de directeurs-adjoints. Simonetta Barth, qui était directrice adjointe à la défunte Direction des opérations, passe à la Direction des services corporatifs et Dominic Harvey, assistant-directeur à la Gendarmerie, conserve la tête de cette branche du SPVM, qui est désormais devenue une des quatre grandes directions. La Gendarmerie s’occupe entre autres de la gestion de tous les postes de quartier et des patrouilles sur le territoire montréalais.

Martin Prud’homme s’est félicité d’atteindre la parité homme-femme chez ses directeurs-adjoints. «On crée un précédent historique au SPVM en ayant une parité avec deux hommes et deux femmes nommés à titre de directeur adjoint», a-t-il soutenu.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!