Chantal Lévesque/archives Métro

La Ville de Montréal souhaite qu’une réflexion soit engagée sur la possibilité de mettre en place un registre national des morsures afin de connaître les antécédents des animaux qui arrivent sur son territoire.

Cette proposition a été faite mercredi au cours de la consultation portant sur le projet de loi 128, qui vise à encadrer les chiens dangereux à l’échelle du Québec.

«On veut pouvoir faire le suivi de tous les chiens, toutes les morsures, a déclaré le responsable du dossier de la gestion animalière au sein du comité exécutif de Montréal», Craig Sauvé, en point de presse mercredi.

«Si j’ai un cas de morsure sur un chien et que le propriétaire déménage à Montréal-Est, je perds les traces de ce chien-là, a ajouté M. Sauvé. Alors il faut vraiment travailler au niveau provincial. [Un registre national des morsures] va accroître la sécurité pour tous les Québécois.»

Montréal veut également que la politique québécoise soit davantage axée sur la sensibilisation, l’éducation et le contrôle que sur l’interdiction pure et simple de certaines races de chiens.

«Il faut viser les propriétaires pour s’assurer qu’ils ont les bonnes informations pour être des gardiens de chiens responsables. Souvent les chiens sont en mauvais encadrement par les propriétaires ou alors ils ont des problèmes de santé mentale» – Craig Sauvé, responsable du dossier de la gestion animalière au sein du comité exécutif de Montréal

La consultation se poursuivra jusqu’à jeudi. Compte tenu des élections provinciales d’octobre prochain, les députés auront jusqu’à juin 2018 pour voter la loi.

«Ce mémoire présente la vision qu’on a eue en rencontrant les citoyens de Montréal, les experts et tous les gens qui nous ont interpelés dans ce processus», a soutenu Craig Sauvé.

Le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, a déclaré mardi ne pas vouloir s’engager à interdire les pitbulls, préférant des mesures plus consensuelles pour ce débat très polarisant.

Le chef de l’opposition Lionel Perez déposera pour sa part jeudi le mémoire d’Ensemble Montréal à Québec. Il entend rester fidèle aux positions de sa formation politique. Il rappellera sa volonté d’interdire les pitbulls comme l’avait fait l’ancien maire de Montréal, Denis Coderre, avec l’adoption d’un règlement municipal controversé en septembre 2016. Celui-ci a été aboli en novembre 2017 par Projet Montréal.

La Ville de Montréal déposera aussi son nouveau règlement sur le contrôle des animaux sur son territoire au mois de mai pour une adoption en juin, a dit espérer Craig Sauvé.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!