Mario Beauregard/Métro Le stationnement payant au stade IGA a été instauré en décembre 2015.

La Ville de Montréal évaluera la possibilité de permettre aux visiteurs du stade IGA d’accéder gratuitement au stationnement, deux ans et demi après que celui-ci est devenu payant, a appris Métro.

Le stationnement situé du côté sud du parc Jarry est devenu payant le 1er décembre 2015. Le tarif est de 1$ par demi-heure.

Avant même l’implantation d’une tarification, une pétition pour s’y opposer avait recueilli 600 signatures. À l’époque, le directeur de Tennis Canada, Eugène Lapierre, avait justifié sa décision en disant que le stationnement était surtout occupé par les résidants des condos avoisinants ou des travailleurs du coin, et non des usagers du stade de tennis.

«Les gens qui travaillent dans les alentours squattaient le parking et je n’ai pas de problème à ce que ce soit payant, avance Simon Beaucaire, un entraîneur de tennis indépendant. Mais la vocation du stade est que les gens puissent avoir accès au tennis à moindre coût que dans les clubs privés. Dans cette optique, laisser Tennis Canada facturer le stationnement à des gens qui paient déjà 25$ ou 30$ de l’heure pour jouer, ça n’a pas de sens.»

M. Beaucaire a récemment rencontré l’élu responsable des sports dans l’administration de Valérie Plante, Hadrien Parizeau, à ce sujet. Il dénonce une iniquité puisque les usagers de la piscine municipale, située tout près, ont accès gratuitement au stationnement, contrairement aux joueurs de tennis.

La Ville de Montréal permet à Tennis Canada d’accéder gratuitement à tout le terrain du stade IGA, y compris au stationnement. Dans l’entente qui lie les deux parties jusqu’en 2020, il est précisé que les employés municipaux, les participants à des activités de la Ville et les usagers de la piscine n’ont pas à payer le stationnement. Ces derniers peuvent obtenir une vignette à placer dans leur véhicule à l’entrée du bassin.

«Ça serait très simple d’avoir le même fonctionnement pour le tennis. Tu vas payer ton terrain et tu reçois la vignette», plaide M. Beaucaire.

M. Parizeau a indiqué que la proposition serait étudiée par la Ville.

N’ayant pas reçu d’avis de l’administration municipale en ce sens, Tennis Canada n’a pas souhaité faire de commentaires sur ce dossier pour l’instant.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!