Mario Beauregard / Métro Hadrien Parizeau

L’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal, Ensemble Montréal, expulse le conseiller de Saint-Sulpice, Hadrien Parizeau.

Le chef de la formation politique, Lionel Perez, a fait part de sa décision jeudi en début d’après-midi.

«Au cours des deux derniers mois, j’ai eu la chance de parler régulièrement avec M. Parizeau et d’échanger avec lui pour voir comment on pouvait continuer de travailler ensemble. À la suite de discussions et de rencontres, j’ai constaté qu’il n’y avait pas une réelle volonté de poursuivre son engagement au sein d’Ensemble Montréal», a déclaré M. Perez, au cours d’une mêlée de presse, en marge du dévoilement du réaménagement pour la rue Sainte-Catherine.

Sans donner de détails sur les raisons ayant mené à l’exclusion d’Hadrien Parizeau, M. Perez a mentionné que son rôle au sein du comité exécutif de l’administration de Valérie Plante n’était pas à l’origine de sa décision. «Ce sont des enjeux autre que cela», s’est-il contenté de dire. Il n’a pas voulu commenté la possibilité que M. Parizeau se rallie à Projet Montréal, la formation politique de Mme Plante.

Hadrien Parizeau a admis sa déception sur les réseaux sociaux. «C’est décevant de constater que le chef de l’opposition officiel m’exclut du parti, et ce, considérant qu’il dénonçait lui-même l’absence de membres de son parti au comité exécutif il y a quelques mois à peine, a-t-il écrit sur sa page Facebook. Je remercie encore une fois la mairesse de Montréal, laquelle a démontré une réelle volonté de faire la politique autrement. Je suis enthousiaste de continuer à faire avancer ces dossiers importants, lesquels me tiennent à cœur.»

Le conseiller de Saint-Sulpice a décidé de demeurer indépendant jusqu’en août 2021, soit jusqu’à la prochaine campagne électorale.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a indiqué jeudi qu’elle était très satisfaite du travail que M. Parizeau accompli au sein du comité exécutif. Elle a attribué son départ forcé d’Ensemble Montréal à «l’impossibilité de l’opposition officielle à travailler avec quelqu’un qui travaille au sein de l’administration». «Je ne vois pas autre chose», a-t-elle insisté.

Hadrien Parizeau, le petit-fils de l’ancien premier ministre Jacques Parizeau, s’est lancé en politique l’été dernier aux côtés l’ex-maire de Montréal, Denis Coderre, afin de représenter sa formation politique dans l’arrondissement d’Ahuntsic–Cartierville aux élections municipales de novembre 2017. Il est parvenu à se faire élire en remportant 53% des suffrages, devançant de plus de 700 voix son rival de Projet Montréal.

En février dernier, M. Parizeau a été recruté par l’administration de la mairesse Valérie Plante pour siéger au comité exécutif. Il est depuis conseiller associé aux dossiers touchant la jeunesse, les sports et les loisirs. Il a été convenu dès lors qu’il demeurait membre d’Ensemble Montréal, mais qu’il ne participerait plus aux réunions du caucus.

 

 

 

 

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!