Archives Métro Média Ces panneaux devraient être plus présents dans le secteur dès l'automne

D’ici la prochaine rentrée scolaire, l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie entend abaisser la limite de vitesse à 40km/h sur les boulevards Saint-Michel et Pie-IX, de même que sur l’avenue Christophe-Colomb. Elle diminuera à 30km/h à proximité des écoles et des espaces verts.

Une résolution sera soumise lundi soir aux élus pendant le conseil d’arrondissement pour faire cette demande au Service des infrastructures, de la voirie et des transport de la Ville de Montréal.

Le maire, François Croteau, est très enthousiaste face à ces nouvelles mesures d’apaisement de la circulation. «En diminuant ainsi la vitesse dans nos rues, nous visons toujours le même objectif, soit faire de nos quartiers des milieux de vie agréables où le transport actif est accessible et valorisé, a-t-il indiqué par voie de communiqué. Nous souhaitons donner le goût de la marche aux jeunes, tout en favorisant l’appropriation des espaces publics par tous les citoyens, petits et grands.»

Sur le boulevard Saint-Michel, les automobilistes devront ralentir leur vitesse à 30km/h entre la rue Bélanger et le boulevard Rosemont. Ils devront faire de même sur l’avenue Christophe-Colomb, entre la rue Jean-Talon et le boulevard Rosemont.

La limite de vitesse sera fixée à 40km/h sur tout le tronçon du boulevard Pie-IX se situant dans Rosemont–La Petite-Patrie, malgré la présence d’un parc dans le secteur du Jardin botanique. «On a eu des discussions pour savoir si on mettait la vitesse à 30 km/h juste sur ce petit tronçon, mais avec le SRB [Service rapide par bus] qui sen vient et qui devra respecter la vitesse, on se demandait si on ferait une bonne chose», a indiqué le directeur de cabinet de M. Croteau, Francis Côté. Il ajoute que sur Pie-IX, les automobilistes roulent déjà bien au-delà de la limite permise de 50 km/h et qu’atteindre une vitesse moyenne de 40 km/h serait déjà une grande avancée pour la sécurité.

Les artères visées sont celles pour lesquelles l’arrondissement doit obtenir une autorisation de la ville-centre à cause de la présence d’un radar photo. Une fois cette autorisation obtenue, l’arrondissement pourra aussi imposer une limite à 40 km/h sur toutes ses artères, dont Saint-Joseph, Rachel et Papineau, a précisé M. Côté.

Déjà depuis 2016, l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie a commencé à réduire la vitesse maximale sur les artères dont elle a la responsabilité, notamment les rues Beaubien et Saint-Zotique.

L’ancien maire de Montréal, Denis Coderre, avait manifesté en juin 2017 son intention de réduire les limites de vitesse sur tout le territoire de la métropole dans l’espoir de réduire le nombre de morts et de blessés graves sur la route. Il souhaitait ainsi que les automobilistes ne puissent pas rouler à plus de 30km/h sur les rues locales et à proximité des écoles et des terrains de jeux. Sur les artères, la limite de vitesse ne devait pas dépasser 40km/h, sauf exception, d’après la stratégie qu’il avait présentée.

«Il n’est pas question d’appliquer une règle pour toute l’île de Montréal, a fait valoir la mairesse Valérie Plante lundi. On s’est toujours positionné contre ces mesures mur à mur qui sont souvent déconnectées des réalités. C’est important de travailler en concertation avec les arrondissements.»

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, de son côté, avait déjà adopté cette stratégie du 40 km/h sur les rues artérielles et du 30 km/h sur les rues résidentielles en 2017, avant l’annonce de M. Coderre.

Selon la présidente de Vélo Québec, Suzanne Lareau, cet abaissement de la limite de vitesse a un impact positif pour les cyclistes et les piétons. «Si on veut des rues plus conviviales, réduire à 40 km/h c’est une bonne idée, a-t-elle soutenu. Tout le monde a affaire sur des artères. Comme cycliste je n’ai pas le choix d’y aller à cause des commerces de destination qui sont là. Il y a une vie sur les artères.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!