nova bus Nova Bus, en partenariat avec le Consortium Bus Électrique et le gouvernement du Québec, a déjà présenté un projet d’autobus électrique.

Le Consortium Bus Électrique a présenté hier à Saint-Eustache un premier prototype d’autobus urbain de 40 pieds roulant exclusivement à l’électricité, quipourra être exporté.

L’autobus présenté à l’usine de Nova Bus ne représente pas le produit qui sera mis en service en 2014.
«À cette étape du projet, on veut en apprendre le plus possible sur ses performances et faire des simulations de service», indique René Allen, président du consortium.

Dans la phase suivante, une nouvelle caisse en aluminium, 10 % plus légère, doit être élaborée. De même, la filiale d’Hydro-Québec TM4 doit peaufiner son système de propulsion électrique. À terme, l’autobus devrait avoir une autonomie de 120 km.

Les coûts liés au projet qui vise à fabriquer un autobus québécois 100 % électrique sont de 65 M$. Le projet est financé en partie par Québec, qui investit 30 M$.

Se libérer du pétrole
La nouvelle ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb, croit que ce projet s’inscrit tout à fait dans le mandat du gouvernement, qui mise sur le développement durable et l’économie verte.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!