MONTRÉAL – Des citoyens et environnementalistes opposés à l’exploration des hydrocarbures ont manifesté, lundi matin, à l’extérieur de l’hôtel de Montréal où l’Association pétrolière et gazière du Québec tenait sa conférence annuelle.

Des représentants des organisations participantes en ont profité pour faire le point sur les projets d’exploitation des combustibles fossiles au Québec, dans les Maritimes et en Alberta.

L’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), Équiterre, la Fondation David Suzuki et Greenpeace ont tous pris part au rassemblement de protestation.

Le président de l’Association, l’ancien premier ministre Lucien Bouchard, s’est brièvement adressé aux participants à la conférence et il le fera de nouveau mardi.

«Vous savez, les prix du gaz naturel étant ce qu’ils sont partout maitenant en Amérique du Nord, la patience est indiquée de toute façon», a lancé M. Bouchard à son arrivée à l’hôtel.

La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, devait également prendre la parole lundi. Il y a un mois, alors qu’elle venait à peine d’être nommée membre du Cabinet, elle déclarait qu’elle ne voyait pas le jour où des technologies permettraient une exploitation sécuritaire des gaz de schiste.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!