Sans un renouvellement de leur convention collective, les mécaniciens en bâtiment de l’Université de Montréal (UdeM) craignent une aggravation des problèmes techniques sur le campus cet hiver.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente les mécaniciens, dénonce les coupures effectuées par l’UdeM dans les quarts de travail. À l’approche de l’hiver, de nombreux problèmes de chauffage seraient notamment à prévoir selon le SCFP. «En plus de tous les pavillons à chauffer, de nombreux laboratoires scientifiques doivent être gardés à des températures contrôlées», précise le conseiller syndical Guy De Blois.

En temps normal, l’UdeM doit avoir une équipe de mécaniciens de garde 24 h sur 24 indique ce dernier. Or, des coupures récentes laisseraient parfois l’établissement sans premiers intervenants en cas d’incident. «Le travail est laissé entre les mains de gens qui ne connaissent pas les bâtiments», explique M. De Blois.

Les mécaniciens invoquent une panne informatique survenue le 24 août à titre d’exemple. Ce jour-là, en l’absence de mécaniciens, une intervention des pompiers lors d’un incendie dans une salle de serveurs avait laissé l’UdeM sans caméras et alarmes lors de la rentrée scolaire.

De son côté, l’université réfute les allégations des syndiqués. «Des changements dans les types de poste ont été proposés lors des négociations, mais nous n’avons coupé aucun quart de travail», soutient le porte-parole de l’UdeM, Mathieu Filion. Il précise que les premières personnes à intervenir en cas d’urgence ne sont pas les mécaniciens en bâtiment, mais bien les gardiens de sécurité. L’établissement ne craint donc pas pour la gestion sécuritaire de ses équipements et n’appréhende pas une hausse de problèmes techniques.

Des moyens de pression pouvant mener à une grève ont été votés à 93 % la semaine dernière par les 18 mécaniciens en bâtiment. Ils ne prévoient pour l’instant qu’un boycott des heures de travail supplémentaires.

Le SCFP et la direction de l’UdeM sont en négociations depuis avril 2012. Trois rencontres ont eu lieu entre les deux parties à ce jour. L’entente de travail des mécaniciens est échue depuis novembre 2011.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!