Archives Métro

La Société de transport de Montréal (STM) a convenu d’une entente de principe avec ses chauffeurs de bus et ses opérateurs de métro.

Aucun détail de l’entente n’a été rendu public jeudi. Les 4500 membres du Syndicat canadien de la fonction publique, qui représente les chauffeurs d’autobus, les chauffeurs au transport adapté, les opérateurs de métro, les changeurs et les préposés au centre de service de la STM doivent d’abord se prononcer sur cette entente, à l’occasion d’une assemblée générale. La date de celle-ci n’a pas été précisée.

Ces employés de la STM n’avaient plus de contrat de travail depuis le 7 janvier dernier. En mai dernier, ils avaient voté, dans une proportion de 99%, en faveur de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée. Ils se plaignaient des délais trop courts pour effectuer les trajets d’autobus. Ils étaient également insatisfaits de la gestion des employés malades, de la planification du transport adapté et du régime de retraite.

La STM est toujours en négociation avec ses 500 employés d’entretien pour renouveler leur contrat de travail qui est venu à échéance au début de l’année. Ils déplorent la flexibilité demandée par la STM, qui aurait pour effet de nuire, selon eux, à leur conciliation travail-famille. Pour faire pression sur leur employeur, ils font fait des grèves d’heures supplémentaires, ce qui a nui au service, d’après la STM. Celle-ci a avancé que le taux de bus immobilisés a grimpé à 27% alors qu’il se situe habituellement entre 15% et 20%.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!