Josie Desmarais/Métro Valérie Plante

Alors que le conseiller de Snowdon Marvin Rotrand souhaite renvoyer à un comité indépendant plutôt qu’au conseil municipal le choix du découpage de la prochaine carte électorale montréalaise, la mairesse Valérie Plante, affirme qu’elle a «d’autres priorités» et «d’autres chats à fouetter».

«Ces questions sont importantes, mais je m’attends à ce que ce soit une demande de la population. Les Montréalais et Montréalaises me disent: “on veut un endroit où se loger, on veut des options de transports, on veut que vous vous occupiez de l’environnement et que l’économie aille bien”. On ne me parle pas de réforme électorale», a-t-elle déclaré mardi.

En entrevue à Métro, Marvin Rotrand a réclamé que le pouvoir de décider du nombre d’élus et du découpage de la carte électorale en vue des élections de 2021 soit transféré à un comité indépendant. Pour l’heure, ce sont les élus eux-mêmes, via le conseil municipal, qui prennent ces décisions.

Mme Plante a indiqué que la demande de M. Rotrand serait examinée, mais que ce n’était «pas un sujet prioritaire».

Le conseiller de Snowdon croit que la mise sur pied d’un comité électoral indépendant pourrait donner davantage de légitimité aux élus montréalais.

Rappelons que le nouveau premier ministre du Québec, François Legault, a mentionné durant la campagne qu’il y avait «beaucoup d’élus» à Montréal.

Réagissant à cette déclaration de M. Legault au lendemain des élections, Valérie Plante avait dit qu’elle n’était «pas ouverte à discuter» d’une réduction du nombre d’élus.

En septembre, le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a causé l’émoi des élus municipaux de Toronto en en réduisant leur nombre de moitié, à quelques semaines de la campagne électorale. Les élus montréalais ont d’ailleurs offert leur soutien à leurs homologues torontois dans une déclaration adoptée lors de la réunion mensuelle du conseil municipal en septembre.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!