Tirée de Facebook Les élèves ont baptisé leur événement "Le Grand Déballage".

À la Commission scolaire de Montréal (CSDM), des jeunes élèves de 5e et de 6e années de l’école Le Vitrail, dans La Petite-Patrie, se préparent à tenir une «attaque de plastique» le 28 octobre prochain dans une épicerie IGA de la rue Saint-Zotique.

Nouvelle tendance dans le monde environnemental, une attaque de plastique est un exercice invitant les consommateurs à participer à un désemballage collectif à leur sortie de l’épicerie. Le but est d’éventuellement montrer au public l’ampleur du suremballage de nos produits dans les tablettes de supermarchés.

L’exercice est organisé en collaboration avec Plastic Attack Montréal, fondé il y a quelques mois par les écologistes Caroline Thibault, Marie-Ève Bolduc-Lemoyne et Eva Franc. Leur première action de désemballage, qui avait eu lieu le 6 mai dernier à l’extérieur d’une épicerie Provigo, dans Rosemont, avait fait beaucoup jaser.

Les trois porte-parole se disent aujourd’hui fières de pouvoir tenir ce genre d’événements avec des jeunes, afin de les sensibiliser à l’importance de la production de déchets. «Le tout dans une démarche totalement pacifiste: le géant d’épicerie en est informé à l’avance», a-t-on promis.

Ce sont les jeunes eux-mêmes qui ont pris l’initiative de contacter des gérants d’épiceries et des députés pour diffuser leur activité de désemballage collectif. «Ils sont déjà sensibilisés par le trop gros impact du plastique et du suremballage sur notre environnement», a avancé le groupe.

Changer la donne
«Quand nous aurons votre âge, nous voulons que notre planète soit en santé», ont notamment écrit les jeunes dans une lettre qu’ils ont fait parvenir ici et là, dans leur quartier.

«Ce sont eux qui vivront directement les conséquences de nos actes, qui en connaîtront les répercussions directes et qui disent ne pas vouloir grandir dans un environnement tel qu’il est aujourd’hui.» -Plastic Attack Montréal

Plastic Attack Montréal invite les citoyens à participer en grand nombre à l’événement pour encourager «nos générations à venir».

L’attaque de plastique est un mouvement initialement né en Europe sur Facebook en mars. Plusieurs désemballages ont eu lieu à Bristol, à Bruxelles, à Oslo, à Amsterdam ou encore à New Delhi, en Inde, et à Séoul, en Corée du Sud. L’intention est de lutter contre la trop grande présence du plastique dans nos produits de consommation de tous les jours.

Montréal a été l’une des premières villes en Amérique du Nord à se rallier au phénomène mondial, avant d’être suivie par plusieurs autres.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!