Courtoisie Michel Bergeron

Le coloré analyste sportif de TVA Sports, Michel Bergeron, a fait parler de lui cette fin de semaine sur les réseaux sociaux. L’ancien entraîneur-chef des Nordiques de Québec s’en est pris en ondes à la légalisation du cannabis, un projet qu’il dit être «épouvantable» pour la jeunesse.

Celui qu’on surnomme affectueusement Bergy a notamment laissé entendre qu’après un match victorieux, les jeunes hockeyeurs se tourneront plus facilement vers le cannabis. «[Avant], après une victoire, on allait prendre une bière, les jeunes je parle, mais là maintenant, on va arriver avec le sac de pot. Et là on va dire, on a gagné le match», a-t-il lancé samedi soir sur le plateau de télévision, lors d’un entracte du match entre le Canadien de Montréal et les Penguins de Pittsburgh.

L’analyste du réseau de Québecor s’est ensuite permis de décocher directement une flèche au gouvernement canadien et à son dirigeant. «Je n’en reviens pas que le premier ministre [Justin] Trudeau accepte ça», a-t-il condamné.

Rappelant qu’il a sept petits-enfants et que son collègue, Louis Jean, a trois jeunes enfants, M. Bergeron s’est dit vivement préoccupé par cette nouvelle réalité. «Ici, autour, on est 12 à avoir travaillé dans la Ligue [de hockey] junior majeure du Québec [LHJMQ], loin de nos familles.»

«Aussitôt que les parents vont recevoir un appel, ils vont se demander si leur fils a touché au cannabis ou au pot. C’est épouvantable qu’on a permis ça, ou qu’on va permettre ça.» -Michel Bergeron, en toute fin de chronique.

Sur la twittosphère, plusieurs internautes ont d’ailleurs questionné et déploré la sortie de l’ancien entraîneur. «Certains ont les portes de l’esprit beaucoup trop fermées», a dit l’un d’eux. «Michel Bergeron avec une grosse tirade anti-cannabis à TVA… […] J’imagine que le match n’est pas un sujet de discussion», a ironisé un autre.

«Sans filet», le segment qu’il coanime avec l’animateur Louis Jean à chaque premier entracte des matchs du Tricolore, n’en est pas à son premier buzz sur la Toile. On se souviendra notamment du malaise survenu entre les deux hommes à propos du nombre de bagues de la Coupe Stanley que possède Michel Bergeron (à savoir 0). «T’as combien de coupes Stanley toi?» avait demandé Louis Jean à Michel Bergeron, devant une photo de ce dernier avec d’autres entraîneurs couronnés comme Jacques Demers ou Pat Burns. «C’est quoi le rapport?» avait alors répondu l’ancien coach d’un air offusqué.

Partout au Canada, rappelons que la légalisation du cannabis est prévue pour ce mercredi. À Montréal, deux succursales auront pignon sur rue sur la rue Sainte-Catherine (Ouest et Est), et une autre sur le boulevard Acadie.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!