Métro Dre Mylène Drouin

La Ville de Montréal a lancé officiellement mardi les travaux du Conseil du système alimentaire. Cette table de travail sera chargée d’orienter la municipalité dans ses politiques en alimentation.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a indiqué que ce comité d’experts réfléchira à comment «être une ville qui s’assure que tous les citoyens aient accès à une nourriture de qualité». «On a 30% de la population qui doit payer très cher pour son logement et a moins d’argent pour mettre de la nourriture dans leur frigo», a-t-elle illustré. Elle faisait ainsi référence au nombre grandissant de personnes qui ont recours à des banques alimentaires.

Des élus et des acteurs de la santé publique et d’organismes communautaires forment le conseil.

La directrice de santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin, a souligné la présence de nombreux déserts alimentaires, notamment dans les milieux défavorisés. «Ces gens n’ont pas accès à distance de marche à des fruits et légumes de qualité, a-t-elle rappelé. On regarde de plus en plus les food swamps ou marais alimentaires, cette densité de fast-foods ou de commerces avec des aliments de faible qualité nutritive.»

En 2013, l’Institut national de santé publique du Québec répertoriait 45 déserts alimentaires sur l’île de Montréal, dont de grands à Lachine et dans Saint-Michel.

Valérie Plante a reconnu que les pouvoirs de la Ville en alimentation sont «limités». «Il faut que la Ville soit appuyée de gens du milieu. On se fait l’intermédiaire entre le terrain et le gouvernement supérieur. Je vais porter ces considérations au gouvernement du Québec», a-t-elle assuré.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!