Archives Métro L'hôtel de ville de Montréal

C’est la firme Pomerleau inc. qui sera responsable de l’immense chantier de plus de 114M$ qui s’amorcera à l’hôtel de ville de Montréal l’an prochain. L’entreprise s’occupera de la gestion du chantier, mais aussi de la préparation des appels d’offres.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a octroyé mercredi matin un contrat de 12,6M$ à Pomerleau pour ces services. L’entreprise qui réalise de nombreux travaux d’infrastructures pour la Ville sera notamment en charge de «coordonner les activités des entrepreneurs et sous-traitants», de «livrer un bâtiment rénové et ses aménagements complétés dans le respect de l’échéancier», de «respecter le budget», de conseiller la Ville et de «planifier et ordonnancer tous les travaux de préparation des documents d’appel d’offres, de construction, les approvisionnements et le préachat d’équipements».

La supervision de chantier par des firmes externes n’est pas nouvelle à la Ville. Ce sont souvent des firmes de génie-conseil qui la réalisent. Cette fois-ci, toutefois, il s’agit d’une entreprise qui fait aussi dans la construction, une façon de faire qualifiée d’«inédite» par la Commission sur l’examen des contrats.

«Il est rassurant de savoir qu’il y aura une gérance de chantier offrant la possibilité d’une meilleure coordination des travaux et d’un meilleur suivi du dossier. Il sera intéressant de vérifier si cette approche rendra la Ville plus agile dans sa façon d’octroyer les contrats», fait état la commission.

Ni l’équipe de l’administration Plante, ni le service des communications de la Ville de Montréal n’ont pu indiquer à Métro mercredi, si Pomerleau pourrait soumissionner sur les appels d’offres qu’elle aura elle-même préparé.

L’attachée de presse du comité exécutif, Laurence Houde-Roy, a toutefois précisé que les contrats passeront par «le comité exécutif et le conseil municipal, comme d’habitude».

Notons que pour les contrats de moins de 25 000$ peuvent être conclus de gré à gré et qu’entre 25 000 et 100 000$, les appels d’offres peuvent être faits «sur invitation» de firmes.

La Ville confie ainsi davantage de responsabilités à Pomerleau qu’à ses fonctionnaires pour ce projet évalué entre 114M$ et 140M$. Les travaux doivent commencer au printemps prochain pour s’échelonner sur trois ans.

Avant même d’avoir entamé les travaux, la Ville a déjà dépensé près de 20M$ dans ce projet. En plus du contrat octroyé à Pomerleau mercredi, Beaupré Michaud et Associés Architectes avait reçu l’an dernier un contrat de 7,3M$ pour préparer les plans de rénovation.

Selon les estimations de la Ville, il reste donc plus de 100M$ en contrats de construction et de rénovation à octroyer.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!