Josie Desmarais/Métro

Ottawa a décidé de délier les cordons de la bourse pour la commande de 17 nouveaux trains Azur.

Le gouvernement fédéral a annoncé lundi qu’il investira 215M$ pour l’achat de 153 voitures Azur. Celles-ci s’ajouteront à la flotte de la Société de transport de Montréal (STM), d’ici 2021. Elles sont destinées à rouler sur la ligne verte.

Québec avait déjà fait part de sa volonté d’acheter ces trains supplémentaires en mai 2018 pour préserver temporairement les emplois de l’usine de Bombardier à La Pocatière. Il injectera 300M$ dans l’acquisition de ce nouveau matériel roulant.

La STM allongera pour sa part 65M$ dans ce projet. Celui-ci était d’ailleurs inscrit à programmation d’immobilisations 2019-2028, qui a été dévoilé la semaine dernière. Son coût total s’élève à 581M$.

«Techniquement il n’y a rien de nouveau de notre point de vue, c’est le provincial et le fédéral qui se partagent le reste de la facture. Ça ne change pas la part du municipal qui a été étudiée par nos instances au mois de juin», a précisé le responsable du transport au comité exécutif de Montréal, Éric Alan Caldwell.

L’assemblage des voitures de métro sera fait aux usines de Bombardier à La Pocatière et d’Alstom à Sorel-Tracy. Au total, environ 240 employés répartis sur les deux usines vont travailler sur ce contrat.

L’usine de La Pocatière était menacée de fermeture, après l’échec de l’obtention du contrat de construction du matériel roulant du Réseau express métropolitain (REM), qui aurait garanti à l’entreprise plusieurs années de commandes. C’est l’entreprise française Alstom, avec qui Bombardier a construit les trains Azur, qui a remporté ce contrat et qui construira les trains du REM en Inde.

Les salariés de La Pocatière ne sont pourtant pas certains de conserver leurs emplois après la fin de contrat additionnel des voitures Azur. Bombardier a aussi annoncé la semaine dernière que 5000 emplois seraient supprimés au Québec, soit la moitié des salariés québécois de l’entreprise.

Alors que le premier contrat pour les 500 voitures Azur a été conclu en 2010, soit près de 10 ans avant la livraison totale des trains, ce second contrat de «sauvetage» temporaire de l’usine de La Pocatière aura été convenu en moins d’une année. Québec avait déposé un projet de loi en mai 2018 pour que le consortium Bombardier-Alstom prolonge son contrat et garantisse rapidement la construction de ces 17 trains Azur.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!