Josie Desmarais/Métro La mairesse Valérie Plante

La Ville de Montréal mettra à l’essai de nouveaux outils d’évaluation de ses programmes et ses services afin de «prendre en compte les besoins des groupes vulnérables, sous-représentés ou pouvant faire l’objet d’exclusion» et contrer les discriminations systémiques, a annoncé le cabinet de la mairesse jeudi.

La mairesse de Montréal Valérie Plante a dit, par voie de communiqué, amorcer un virage vers «l’équité et l’inclusion pour tous les groupes de citoyens dans tous nos projets, programmes et services municipaux».

«Il importe de se poser les bonnes questions dès le départ, dès que nous nous préparons à prendre une décision, et c’est ce que projet pilote nous aidera à implanter», a-t-elle ajouté dans une déclaration écrite.

«Il faut que la Ville et les arrondissements développent ce réflexe pour rendre nos services, programmations et aménagements plus inclusifs des populations parfois oubliées», a renchéri la responsable du développement social et communautaire, Rosine Filato.

Il s’agira de prendre en considération «toutes les personnes pouvant subir de la discrimination» selon le sexe, l’âge, la condition socioéconomique, l’origine ethnoculturelle, l’handicap ou l’orientation sexuelle, a indiqué la Ville.

La Ville souhaite intégrer ainsi dans ses pratiques une analyse différenciée selon les sexes et plus (ADS+) pour étudier leur impact de ses services, ses programmes et ses politiques sur la qualité de vie et l’inclusion. Trois services municipaux – les services de la diversité et de l’inclusion, de l’urbanisme et de la mobilité, de la gestion et de la planification immobilière et à la direction des sports – ainsi que deux arrondissements – Ville-Marie et Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce – participeront au projet pilote.

Des projets ont déjà commencé à considérer cette nouvelle approche, tels que le Complexe aquatique de Rosemont.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!