Josie Desmarais/Métro Valérie Plante

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a reconnu mercredi avoir fait une erreur lorsqu’elle a prononcé un discours la veille entièrement en anglais, pendant une annonce pour accueillir trois nouvelles entreprises britanniques en intelligence artificielle (IA).

Sauf un «bon matin» et un «merci», la mairesse de Montréal a effectivement livré une allocution d’un bout à l’autre en anglais devant un parterre d’investisseurs étrangers.

«J’ai fait une erreur, clairement, en m’adressant aux gens présents en anglais», a-t-elle expliqué, mercredi, pendant une séance du comité exécutif à l’hôtel de ville.

Sa faute, a-t-elle dit, a été de ne pas opter pour des discours bilingues, comme il est coutume en règle générale. «Le français, c’est ma langue maternelle, c’est la langue de mon cœur, et c’est une grande fierté pour moi de porter cette langue au sein de la plus grande métropole francophone en Amérique du Nord», a-t-elle renchéri.

La mairesse a dit avoir voulu «être transparente» après l’incident. «Je reconnais bien que c’était une erreur», a-t-elle affirmé. «À l’avenir, je vais m’en tenir à mon discours. Je suis sortie de mon texte, inspirée par le moment. Mais je comprends la sensibilité, et je la reconnais», a-t-elle aussi avancé.

Mme Plante a souligné qu’elle prononce régulièrement des allocutions, principalement en français. Un segment en anglais est toutefois ajouté. Elle s’adresse par ailleurs aux médias anglophones dans la langue de Shakespeare.

L’usage exclusif de l’anglais de la mairesse a fait beaucoup réagir mardi et mercredi sur les réseaux sociaux et dans les médias. Sur Twitter, mardi soir, la mairesse a elle-même fait son «mea culpa» pour s’excuser publiquement de ses agissements dans ce dossier.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!