Josie Desmarais/Métro Robert Beaudry

La Ville de Montréal a allongé jeudi quelque 33M$ pour soutenir PME MTL, ce réseau de soutien aux entreprises de la métropole.

Le responsable du développement économique, Robert Beaudry, en a fait l’annonce mercredi. Cet investissement a pour objectif d’améliorer l’accompagnement offert aux entrepreneurs et à faire connaître les activités de PME MTL.

Le directeur général de PME MTL centre-ville, Christian Perron, a dit demeurer «ouvert» à entendre les préoccupations de ses membres, avant d’investir les fonds. «Ils vont nous dire eux-mêmes quels sont les créneaux émergents. Nous, on cherche des gens talentueux œuvrant surtout dans des niches», a-t-il expliqué à Métro.

Cinq secteurs «prioritaires» ont été identifiés par la Ville: le commerce, la commercialisation des innovations, l’exportation, l’économie sociale et le développement durable.

«On parle beaucoup d’intelligence artificielle en ce moment. Donc, on sera attentifs de côté-là. Dans le numérique, aussi, il y a beaucoup de gens brillants», a considéré M. Perron.

«Avant de créer une business de 500 employés, il faut que ça soit petit. On a un rôle modeste à un moment très important, quand il n’y a pas beaucoup de sources de financement présentes.» –Christian Perron, directeur général de PME MTL centre-ville

La startup In Visio, qui a été mise sur pied «par un vieux routier de l’industrie du gaming», Jean-Yves Legris, fait partie des entreprises dans la mire de PME MTL. «C’est l’exemple parfait de quelqu’un qui avait beaucoup de contacts, de bonnes équipes et une opportunité. Des projets comme celui-ci, on fait tout ce qu’on peut pour le soutenir», a lancé M. Perron, soulignant que l’industrie du jeu vidéo «a été très positive pour Montréal dans le passé».

D’anciennes PME s’illustrent ailleurs aujourd’hui, selon lui. Rodeo FX – une entreprise d’effets visuels et graphiques qui a reçu un appui de 60 000$ du réseau – compte maintenant 500 employés. Idem pour Ludia, ce développeur de jeux vidéo qui a reçu un financement de 200 000$ et qui compte maintenant, lui aussi, plusieurs centaines d’employés dans le Vieux-Montréal.

PME MTL a déjà soutenu une centaine d’entreprises depuis sa fondation, en décembre 2015.

«Ce groupe, c’est notre bras opérant, c’est la première ligne en services offerts aux petites et moyennes entreprises qui souhaitent être soutenues, a dit le responsable du développement économique au comité exécutif, Robert Beaudry, en mêlée de presse. Il a estimé que la Ville lui fournit des prêts «à taux très concurrentiels».

Il a promis des «sommes supplémentaires en 2019», sans toutefois vouloir en dire plus pour le moment. Une somme de 17M$ est d’abord strictement allouée pour le mentorat, l’accompagnement et la popularisation du réseau, par des campagnes de visibilité et des efforts de recrutement notamment.

Quelque 40 nouvelles ressources humaines, financières et matérielles s’ajouteront dans les six pôles de service que sont l’Ouest-de-l’Île, le Centre-Ouest, le Grand Sud-Ouest, le Centre-Ville, le Centre-Est et l’Est-de-l’Île.

Montréal investit aussi 16M$ dans le Fonds d’investissement de PME MTL pour hausser le capital disponible de financement. Les coffres du réseau atteignent dorénavant près de 50M$, un bond de presque 50% par rapport à 2015. La Ville estime à 12 500 le nombre d’emplois maintenus ou crées par le Fonds.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!