Archives Métro La rue Sainte-Catherine Ouest

Les travaux d’infrastructures sur la rue Sainte-Catherine Ouest, entre le boulevard Robert-Bourassa et la rue De Bleury, commenceront dès le mois de février et ils se termineront en décembre 2019, selon l’échéancier prévu par la Ville de Montréal.

L’administration de Valérie Plante a accordé, mercredi matin lors d’une séance du comité exécutif, un contrat de 41,5M$ à la firme Eurovia Québec. Le chantier vise essentiellement la «reconstruction d’un égout unitaire, d’une conduite d’eau secondaire, d’une conduite d’eau haute-pression et d’une conduite d’eau principale», indiquent les documents municipaux.

La construction d’une chaussée et de trottoirs «temporaires en revêtement bitumineux» est aussi prévue pendant les travaux.

Deux entreprises ont présenté des soumissions qui ont été évaluées par un comité technique de la Vile. C’est Eurovia Québec Grands Projets inc qui a offert la meilleure soumission, selon l’analyse des fonctionnaires, avec un prix de 31,5M$. L’évaluation de la Ville de Montréal se situait à 25,3M$.

La Ville explique l’écart entre le prix du contrat et l’évaluation par le fait qu’«un grand nombre de chantiers d’importance sont présentement en cours dans la région métropolitaine et ont pour effet de réduire le nombre d’entrepreneurs potentiels ayant les capacités de réaliser ce type de travaux d’envergure», souligne-t-on dans des documents officiels.

Pendant les travaux, le chantier provoquera une «entrave complète de la circulation» au coin de la rue Sainte-Catherine et du boulevard Robert-Bourassa, d’après les documents municipaux. Ceux-ci précisent que les travaux doivent impérativement être effectués en hiver, «dès janvier ou février 2019, pour profiter du fait que le débit des égouts est moindre durant cette période». La Ville parle aussi d’un «délai limité» pour respecter l’échéancier, d’où l’urgence de commencer les travaux pendant la saison hivernale.

«Retarder l’octroi du contrat pourrait compromettre l’importante intervention à réaliser au niveau du regard d’égout et par le fait même, retarder la séquence de réalisation des travaux subséquents prévus au calendrier de réalisation», a écrit la Ville.

Pour limiter le nombre d’entraves, Montréal souligne que les travaux devant être effectués sur les réseaux de Bell, de la Commission des services électriques de Montréal et de Énergir «seront intégrés» au chantier.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!