Denis Beaumont/Archives Métro

La Ville de Montréal appelle la Fraternité des policiers et policières de Montréal (FPPM) à négocier une entente concernant le régime de retraite des policiers du Service de police de la ville de Montréal (SPVM).

Dans un communiqué diffusé mercredi, la Ville estime que la situation est préoccupante et souhaite une reprise immédiate des pourparlers entre les négociateurs de la Ville et ceux de la Fraternité.

La FPPM a fait paraître mercredi une lettre ouverte dans les médias, dénonçant les mesures annoncées par la Ville concernant les régimes de retraite et l’horaire de travail des policiers du SPVM. La Fraternité estime que ces mesures constituent «une véritable campagne de dénigrement à l’encontre des policiers de Montréal».

La Ville de Montréal souhaite réduire le coût des régimes de retraite de 50 M$ par année et demande donc un effort de la part de l’ensemble des employés municipaux. Pour les policiers, cela se traduirait par une baisse de près de 18 M$ par année.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!