Jonathan Grant Le bassin de 15 mètres

À la suite du tollé soulevé par l’annonce de la fermeture du bassin de plongée sous-marine du Parc olympique, la Régie des installations olympiques (RIO) a décidé de faire une vaste consultation auprès des intervenants concernés.

La RIO a indiqué mercredi par communiqué qu’elle voulait «entendre et recevoir les propositions» des organisations sportives et communautaires, de même que du Bureau du cinéma et de la télévision du Québec, des écoles et des élus locaux concernant les «enjeux d’occupation, de gestion et de rénovation» du bassin de 15 m de profondeur.

À la mi-décembre, la fermeture du bassin olympique a été annoncée par la RIO. Pour justifier sa décision, elle a expliqué que la construction de l’Institut national du sport du Québec et la rénovation du Centre sportif ont exigé un réaménagement de l’espace et une nouvelle affectation des ressources. Elle mentionnait que les plongeurs pourraient exercer leur sport dans le bassin de 5 mètres.

Avec l’aide de la députée Lucie Charlebois, la Fédération québécoise des activités subaquatiques a lancé une pétition sur le site de l’Assemblée nationale pour contrer la fermeture du bassin. Elle comptait moins de 2000 signatures mercredi en fin de journée.

La Confédération mondiale des activités subaquatiques, le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec et l’architecte du Stade olympique, Roger Taillibert ont aussi dénoncé la décision du RIO.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!