Le Parti vert tentera aujourd’hui de faire une percée dans les comtés de Bourget et de Pointe-aux-Trembles, alors que se tiennent des élections partielles. Pour ce faire, l’ancien chef des Verts et candidat dans Bourget, Scott McKay, propose de réduire de 50 % le prix de la carte mensuelle de transport en commun (CAM), en plus de créer de véritables alternatives à l’automobile en implantant un plan de transport dont les investissements se chiffrent à 15 G$ sur 20 ans.

Parmi les interventions proposées par les Verts sur le système de transport figure le prolongement du métro vers Anjou et la mise en place d’un réseau de tramways dans l’Est.

«Notre plan est ambitieux, a admis M. McKay, mais les solutions qu’il propose sont à l’échelle du défi que représentent les changements climatiques et la lutte contre les gaz à effets de serre.»

Afin de financer ce plan de transport, le Parti vert envisage d’imposer des péages sur tous les ponts autour de l’île de Montréal.

«En imposant un péage de 1 $ nous pourrions financer entièrement le plan de transport, a indiqué Scott McKay. On croit même qu’il pourrait y avoir des surplus qui seraient remis à la Ville de Montréal pour l’aider à financer d’autres projets.»

Une CAM moins chère

Le Parti vert souhaite également voir le prix de la CAM réduit de 50 %. Une telle diminution impliquerait, pour Montréal, un investissement de 93 M$ chaque année.

«Ce que nous proposons, c’est que le gouvernement du Québec s’implique, a précisé l’ancien chef du Parti vert. Puisque le gouvernement a une part de responsabilité et qu’il profite aussi des retombées économiques générées par le transport en commun, il est temps qu’il reprenne sa place et investisse davantage.»

Les Verts espèrent que de telles mesures encourageront les automobilistes à troquer la voiture pour le transport en commun.

«Avant de punir les automobilistes pollueurs, il faut pouvoir leur offrir des alternatives viables», a déclaré Xavier Daxhelet, candidat du Parti vert dans Pointe-aux-Trembles.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!