MONTRÉAL – Parmi les nombreux problèmes auxquels Montréal doit faire face, celui des infestations de punaises de lit demeure persistant mais, au moins, il ne s’aggrave pas.

Selon la Direction de la santé publique de Montréal, 2,2 pour cent des ménages résidant sur l’île de Montréal auraient été aux prises avec des punaises de lit en 2012, soit légèrement moins qu’en 2011 (2,8 p.c.) et qu’en 2010 (2,7 p.c.).

Le porte-parole de la Direction de la santé publique, le docteur Louis Drouin, a reconnu que son organisme appréhendait une augmentation du nombre d’infestations au cours des trois dernières années. Cette stabilisation s’avère donc une nouvelle plutôt positive, bien que le problème soit toujours réel.

Les autorités entendent donc poursuivre les efforts de lutte contre les punaises de lit.

Selon les données recueillies par la Ville, plus de 31 400 logements montréalais ont été visités pour détecter la présence de punaises de lit et, de ce nombre, près de 12 800 ont fait l’objet d’une extermination. Les interventions ont été réalisées principalement dans les quartiers où la densité et la contiguïté des constructions est la plus grande.

Les principaux impacts des punaises de lit sur la santé sont des problèmes de peau causés par les piqûres, les ennuis de sommeil, d’anxiété ou d’isolement social. L’utilisation inappropriée d’insecticides représente également un risque pour la santé.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!