Archives Métro Un col bleu procède à l'entretien du monument dédié aux héros de la guerre des Boers au Square Dorchester.


Entretien: un processus minutieux

Effectué à tous les deux ou trois ans, l’entretien des grandes œuvres d’art est extrêmement long. Dans le cas du monument de bronze et de granit situé au Square Dorchester, il faut compter plus de trois semaines. En plus de se servir du nettoyeur à haute pression qu’on voit sur la photo jointe à cet article, l’équipe doit déloger délicatement toutes les saletés et fientes d’oiseaux accumulées dans les recoins des œuvres. Il reste ensuite à appliquer les différentes sortes de cire pour prévenir l’apparition de fractures liées aux gels et dégels successifs.

L’équipe spécialisée Formation

L’équipe de quatre cols bleus est formée au Centre de conservation du Québec. Cet organisme gouvernemental s’occupe d’analyser et de répertorier tous les types de peinture et matériau existant, afin de guider l’unité sur les meilleurs solvants à utiliser selon le besoin. C’est en 1990 que la ville a mis sur pied ce groupe chargé de l’entretien des œuvres d’art public.

Budget: 600 000$

Les coûts liés annuellement au programme d’entretien et de restauration des œuvres d’art de la ville de Montréal sont évalués à 600 000$.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!