Un exemple d'installation sécuritaire en Europe

Les cyclistes montréalais espèrent davantage de sécurité dans les différentes infrastructures routières mises à leur disposition, selon les conclusions préliminaires du sommet de la Coalition Vélo Montréal, qui se tenait samedi à Montréal.

L’intersection Mont-Royal/Parc, un coin «peu aménagé où les cyclistes doivent se frayer un chemin entre les voitures et les piétons», a fait l’objet de discussions, selon le porte-parole de l’événement Pierre-Luc Auclair. Certains proposent de s’inspirer des installations européennes, comme aux Pays-Bas, où des îlots de protection divisent le passage des voitures et des vélos aux intersections par des espaces bétonnés.

«Les aménagements de la ville ne sont pas adaptés pour passer le niveau de cyclistes à Montréal de 10% à un niveau plus élevé», affirme M.Auclair.

Vélo et nouveaux arrivants
«En Afrique, le vélo est un mode de transport associé aux gens défavorisés. Pour les nouveaux immigrants africains, faire du vélo à Montréal, c’est comme passer d’une classe sociale à une autre», explique le porte-parole.

Le groupe «Caravane, la grande pédalée» compte redonner ses lettres de noblesse au vélo auprès de ces immigrants à travers différentes publicités et ateliers, selon leur présentation de samedi dernier.

Un exemple d’installations européennes:

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!