Un syndicat de la Société de transport de Montréal (STM) qui représente les chauffeurs d’autobus s’est réjoui du dépôt, mercredi, d’un projet de loi privé du NPD qui prévoit des peines plus sévères pour les agressions commises contre des travailleurs du transport en commun.

«Le député John Rafferty du NPD a bien canalisé les demandes venant de plusieurs villes visant une  protection accrue pour les travailleurs du transport en commun, a expliqué Stéphane Lachance, porte-parole du Syndicat. Nous espérons que l’effet dissuasif d’une telle loi aura un effet rapide et que nous verrons une baisse significative des agressions commises dans notre réseau.»

En 2012, 66 actes de violence envers des chauffeurs d’autobus de Montréal ont été enregistrés. Selon les experts en santé et sécurité, seulement 25% des actes de violence sont rapportés.

Le syndicat de la STM entend lancer, dès la semaine prochaine, une opération de sensibilisation portant sur les agressions commises contre ses travailleurs.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!