Dans une première étape vers l'électrification du réseau, une centaine de trolleybus articulés seront commandés.

Tous les autobus qui circuleront sur le réseau de la Société de transport de Montréal (STM) en 2026 devraient fonctionner à l’électricité, selon ce qu’a appris Le Devoir.

La STM doit dévoiler aujourd’hui son plan d’électrification à l’occasion du colloque sur l’électrification des transport qui a lieu à Montréal.

Toujours selon Le Devoir, la commande actuelle de 380 autobus diesel serait la dernière du genre à la STM et le passage à l’électricité se ferait à partir de 2011 avec une commande de 100 trolleybus articulés. Des trolleybus qui seraient d’abord déployés sur les lignes les plus achalandées telles que Pie-IX, Saint-Michel, Henri-Bourassa ou Notre-Dame.

Une commande de 312 autobus hybrides serait faite dès 2012 et la STM prévoit également testé les autobus hybrides à moteurs-roues du type TM4 dès 2013-2014.

L’avancement le plus intéressant évoqué dans le plan de la STM est certainement l’arrivée d’autobus de type «biberonneur», aussi appelés «Fast Charge». Ces autobus éliminent l’utilisation de fils avec les caténaires aériennes, et ne demandent pas non plus l’installation de rails. Is peuvent remplir leurs accumulateurs à chaque arrêt, ou seulement aux extrémités des lignes. La STM se procurerait ceux de ce dernier type, pour des raisons de coûts et de fiabilité, indique-t-on. Parmi les autres avantages non négligeables : pas d’émissions polluantes, silence de roulement et esthétisme.

Si les prévisions de la STM se concrétisent – et la Ville de Montréal aura son mot à dire -,  la totalité des autobus de la STM devraient être de type «biberonneur» en 2025.

Voir aussi:
En attendant les bus 100 % électriques

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus