Une maison de chambres de la rue de Bullion sera détruite cet été. Une nouvelle, plus grande et plus spacieuse, sera construite à la place d’ici la fin de 2011. Le comité exécutif de la Ville de Montréal a donné le feu vert la semaine dernière au projet piloté par l’organisme Sac-à-Dos. Celui-ci aide les personnes itinérantes à sortir de la rue grâce, notamment, à un service de comptoir postal.

Le coût du projet, qui sera financé par des fonds publics et privés, n’a pas encore été déterminé. Les derniers détails architecturaux doivent être validés par la Ville de Montréal. Un appel d’offres sera lancé sous peu. Le bâtiment qui sera démoli est situé non loin de la rue Sainte-Catherine et des locaux de Sac-à-Dos, dans l’arrondissement de Ville-Marie. Il a été construit en 1870, mais depuis, il a perdu «ses caractéristiques architecturales d’origine», selon le document remis au comité exécutif. Son propriétaire comptait s’en départir. Il a confié son intention au directeur de l’organisme Sac-à-Dos, Richard Chrétien, qui a sauté sur l’occasion pour sauver la maison de chambres.

Il a démarré le projet avec l’aide de l’Atelier habitation Montréal et de la Ville de Montréal. «Il aurait fallu décontaminer [la maison de chambres], a expliqué M. Chrétien. Ça aurait couté un demi-million de dollars. Les responsables du programme Accès Logis à la Ville nous ont demandé si on n’avait pas pensé à démolir pour construire du neuf. J’ai répondu qu’on n’était pas fermés à l’idée.»

Quinze studios seront aménagés dans le nouveau bâtiment tandis que l’ancien en compte 10. Les locataires qui habiteront dans ces logements surveillés par un con­cierge consacreront 25 % de leurs revenus au loyer. M. Chrétien croit qu’une véritable qualité de vie sera of­ferte à ces personnes en  processus de réinsertion sociale. «On va leur offrir une vraie cuisinière, un vrai réfrigérateur et une vraie chambre avec un lit double, précise-t-il. Mais on s’entend, les toilettes et la douche seront dans le couloir.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!