Des étudiants de l’Université Concordia réclament la démission des membres du conseil d’administration. «Nous ne faisons plus confiance au conseil d’administration à la suite de l’affaire Woodsworth», écrivent les étudiant élus au conseil des représentants de l’Association étudiante de Concordia dans une lettre ouverte rendue publique mardi.

En décembre, l’université annonçait que sa rectrice, Judith Woodsworth, quittait ses fonctions pour des raisons personnelles moins de trois ans après son arrivée. Dans les faits, elle a été congédiée. Son départ aura coûté près de 700 000 $ à l’institution universitaire. Les étudiants déplorent le fait que des intérêts privés des entreprises ont préséance au sein du conseil d’administration. Ils croient que la communauté universitaire devrait y être davantage représentée.

Plus tôt cette semaine, le président du conseil d’administration, Peter Kruyt, a proposé que le Dr Frederick Lowy, qui a été recteur de Concordia de 1995 à 2005, prenne les commandes de l’institution de façon intérimaire. Le conseil devra se prononcer sur cette nomination.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!