Archives Métro Claude Dauphin

Le maire de Lachine, Claude Dauphin, a décidé de mettre sur pied son propre parti politique. Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a donné le feu vert à l’Équipe Dauphin Lachine.

«La première raison pour laquelle j’ai fondé mon parti, c’est Lachine d’abord», a expliqué mercredi M. Dauphin. Il veut ainsi que sa formation politique se concentre à défendre les dossiers qui concernent son arrondissement. Il a notamment évoqué la construction de la gare de train de banlieue Lachine-Victoria, le redéveloppement des anciens parcs industriels et la nécessité de décentraliser les pouvoirs de la ville-centre vers les arrondissements.

Parmi les élus actuels de Lachine, seul le conseiller d’arrondissement de Fort-Rolland, Jean-François Cloutier, s’est joint à l’Équipe Dauphin Lachine. M. Dauphin entend compléter son équipe avec du sang neuf.

Le maire de Lachine n’exclut pas la possibilité de faire une alliance avec les formations politiques ayant à leur tête un candidat confirmé à la mairie de Montréal. «On verra plus tard, a-t-il dit. Pour le moment, c’est Lachine d’abord.» Il prendra une décision à ce sujet cet automne.

Claude Dauphin représente les Lachinois depuis 1981. L’avocat de formation a d’abord été élu député de Marquette à l’Assemblée nationale, jusqu’à sa démission, en 1994. Après avoir pris une pause de la politique active, il y est revenu en 2001 en devenant maire de l’arrondissement de Lachine dans l’équipe de Gérald Tremblay. Au cours de sa carrière en politique municipale, il a notamment exercé les fonctions de président de la Société de transport de Montréal, de président du comité exécutif et de président du conseil de ville. Il a été nommé le mois dernier à la tête de la Fédération canadienne des municipalités.

En 2010, M. Dauphin a fait l’objet d’une enquête de la part de l’ancien contrôleur général de la Ville de Montréal, Pierre Reid. Ses courriels avaient notamment été consultés sans autorisation. Il était alors soupçonné d’avoir favorisé l’entreprise Mindev pour l’obtention d’une subvention. Il a toujours clamé son innocence. Une entente à l’amiable survenue à l’automne 2012 a mis fin à la dispute avec la Ville de Montéal.

Lachine est l’un des six arrondissements qui ont été visité par l’Unité permanente anticollusion en juin dernier.

À venir
D’autres élus, ex-membres d’Union Montréal, veulent fonder leur parti en vue des élections du 3 novembre. Leur demande est étudiée par le DGEQ.

  • Le maire d’Anjou, Luis Miranda (Équipe Anjou)
  • Le maire de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Richard Bélanger (Équipe Bélanger – Richard Bélanger)
  • La mairesse de LaSalle, Manon Barbe (Pro action LaSalle – Équipe Barbe Team)

 

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!