Archives Métro

L’Université Mc­Gill déplore la décision de Québec d’amputer de 2 M$ les subventions qui lui sont accordées pour l’année 2010-2011. «Par ce geste arbitraire, discrétionnaire et sans précédent, le gouvernement priorise l’exercice de son autorité plutôt que la qualité et la performance d’un program­me d’études», a fait valoir l’université par communiqué.

La ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, a décidé hier de réduire les subventions de l’université anglophone puisque celle-ci facture des droits de scolarité de 29 500 $ aux étudiants inscrits à un programme de MBA. Elle fait ainsi fi des règles budgétaires imposées aux établissements postsecondaires.

McGill soutient que son programme de MBA remporte du succès auprès des étudiants qui, sans lui, seraient partis à l’étranger. Une fois leur diplôme en poche, ils obtiennent les rémunérations les plus élevées sur le marché lorsqu’ils décrochent un emploi, a indiqué l’établissement universitaire. De plus, la maîtrise en administration des affaires offerte par McGill est le seul programme d’études au Québec à faire partie des 100 meilleurs au monde, selon un classement du Financial Time. Il se situe au 57e rang.

La ministre Beauchamp a répliqué que des sanctions seraient imposées à l’Université McGill tant et aussi longtemps qu’elle ne se pliera pas aux règles budgétaires.  

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!