MONTRÉAL – Une association de retraités a déposé une plainte à la police
après la mort de deux personnes âgées brûlées par l’eau de leur
baignoire.

Simonne St-Denis et Willard Wilson sont morts à trois ans d’intervalle,
respectivement en 2007 et en 2010. Tous deux ont vécu au Centre
d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD)
Manoir-de-l’Ouest-de-l’Île, à Montréal. Ils y ont aussi perdu la vie.

Dans les deux cas, un coroner a établi que la mort avait été causée par
des brûlures d’eau trop chaude. Mme St-Denis a été retrouvée morte dans
son bain en pleine nuit, alors que M. Wilson a accidentellement ouvert
le robinet d’eau chaude en tentant de se relever d’une chute.

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées
et préretraitées (AQDR) plaide que le Manoir-de-l’Ouest-de-l’Île a été
négligent, notamment en ne disposant pas d’un système de plomberie
adapté à l’hébergement d’aînés.

Le président de l’AQDR s’est rendu dans un poste de police plus tôt
cette semaine afin de déposer leurs plaintes, accompagné par un membre
de la famille Wilson. La famille St-Denis ne s’est toujours pas
manifesté auprès de l’association.

La famille Wilson poursuit aussi le CHSLD pour dommages, exigeant qu’il leur verse une compensation de 85 000 $.

L’association dit s’inspirer du cas d’un ex-préposé au bénéficiaire de
Québec accusé d’homicide involontaire en avril dernier. Un patient
lourdement handicapé était mort en 2009, brûlé par l’eau de sa
baignoire. La température de l’eau n’aurait pas été vérifiée par
l’employé, qui aurait aussi laissé la victime sans surveillance, selon
l’AQDR. Celle-ci soutient que ce dossier serait semblable à celui de Mme
St-Denis et de M. Wilson.

Entre 2000 et 2009, 15 décès d’aînés survenus après d’importantes
brûlures causées par de l’eau chaude ont été répertoriés par le bureau
du coroner du Québec.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!