Archives Métro

Exit les appareils de chauffage au bois. Québec débloque 6M$ pour convaincre les 85 000 ménages montréalais qui détiennent une poêle à bois de le remplacer par un système de chauffage plus propre.
«La combustion du bois, c’est la première source d’émission de particules fines sur le territoire de la Ville de Montréal et ça devance même le secteur industriel et celui du transport», a affirmé lundi le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Pierre Arcand.

Il a expliqué que ces particules fines sont à l’origine de la dégradation de l’air et qu’elles représentent la principale cause des épisodes de smog dans la métropole pendant l’hiver. Ceux-ci embête particulièrement les personnes ayant des troubles respiratoires, tels que l’asthme et l’emphysème, ou des problèmes cardiaques. «Un poêle non certifié émet autant de particules fines en neuf heures qu’une automobile pendant une année», a expliqué le ministre.

«Nous voulons éviter que les Montréalais doivent se promener avec des masques, a ajouté le responsable du développement durable, de l’environnement et des parcs à la Ville de Montréal, Alan DeSousa. Nous ne voulons pas que Montréal devienne le Hong Kong ou le Saïgon du Nord.»

L’organisme Équiterre sera responsable d’élaborer le programme de subventions et de le gérer. Les détails seront connus au cours des prochaines semaines afin que les Montréalais puissent en profiter dès l’automne. Le coordonnateur général d’Équiterre, Sidney Ribaux a toutefois indiqué que les propriétaires de poêle à bois devront se rendre chez un détaillant pour obtenir la subvention qui pourrait osciller entre 300$ et 900$.

Depuis 2009, il est interdit d’installer un système de chauffage au bois à Montréal. Les poêles certifiés EPA fonctionnant avec de l’électricité, du gaz ou des granules sont autorisés.

Le ministre Arcand a évoqué la possibilité que ce programme de retrait et de remplacement d’appareils de chauffage soit renouvelé après 2012 et qu’il soit assorti de davantage d’argent s’il remporte du succès.

www.mauvaispoele.ca

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!