Le ministère des Transports du Québec (MTQ) devrait être en mesure de fournir une évaluation de la durée de la fermeture de l’autoroute 720 Est mardi.

Les ingénieurs du MTQ passeront la nuit dans le tunnel Ville-Marie à inspecter les poutres et les paralumes toujours en place et devraient pouvoir offrir une esquisse des échéanciers à venir au cours de la matinée.

«Les ingénieurs doivent tout d’abord déterminer les travaux qu’il faut faire, déterminer comment analyser les débris qui sont sur le sol, comment analyser les murs de béton sur lesquels les paralumes étaient déposés et comment nettoyer les voies, a résumé la porte-parole du MTQ, Caroline Larose. Ce n’est qu’après cela que nous aurons une meilleure idée des échéanciers.»

Les ingénieurs chargés d’inspecter le tunnel Ville-Marie ont dû attendre plusieurs heures avant de débuter leur analyse. Après avoir retiré une deuxième poutre jugée instable, dans la nuit de dimanche à lundi, le MTQ a dû ancrer une troisième poutre afin de s’assurer de sa solidité. Ces travaux devraient être complétés dans la nuit et ce n’est que par la suite que les ingénieurs pourront observer de plus près les poutres et les paralumes restants.

Les conclusions des inspecteurs devraient être connues d’ici quelques
jours, selon ce que rapporte Radio-Canada. Entre-temps, les réactions se
multiplient face à la catastrophe qui a été évitée de peu.

La présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec, Maud Cohen, a
qualifié d’inhabituels les problèmes sérieux qui frappent les
infrastructures routières québécoises qui sont âgées d’à peine 50 ans.
En entrevue à La Presse canadienne, Mme Cohen a pointé du doigt les
lacunes dans l’entretien des infrastructures pour expliquer ces
défaillances.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) a pour sa part
exigé du gouvernement des investissements massifs dans les
infrastructures montréalaises.

«Nous interpellons le ministre des Transports, Sam Hamad, le ministre
responsable de Montréal, Raymond Bachand, et le premier ministre, Jean
Charest, afin que le gouvernement du Québec prenne pleinement conscience
de la gravité de ce qui est en train de se produire et de la nécessité
d’accorder une priorité nationale à la mise à niveau des infrastructures
de la métropole, a affirmé le président de la CCMM, Michel Leblanc.
Nous devons compter sur des réseaux de transport fluides, modernes,
performants et, évidemment, sécuritaires.»

Le MTQ ne pouvait dire, lundi, à quel moment les débris qui obstruent les trois voies de l’autoroute 720 Est pourraient être retirés. La Sûreté du Québec se préparait donc à d’autres périodes de pointe plus difficiles, mardi. Lundi, toutefois, les automobilistes ont été épargnés. Malgré la fermeture partielle du tunnel Ville-Marie, la circulation demeurait relativement fluide dans l’axe Est-Ouest.

La Ville de Montréal a invité les automobilistes à éviter l’autoroute 720 Est et à privilégier les rues Ontario et Saint-Antoine et le boulevard René-Lévesque pour circuler vers l’Est. La Ville a retiré plus de 220 cases de stationnement sur ces trois artères afin de faciliter le passage des voitures.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!