Après un an dans l’engrenage administratif, la Ville de Montréal a présenté, jeudi, une nouvelle réglementation qui écarte, entre autres, les scooters des pistes cyclables. Prochaine étape: la mise en application par les arrondissements.

«À partir d’aujourd’hui, je ferai tout pour convaincre les arrondissements et les villes reconstituées d’adopter cette disposition réglementaire au plus vite», a lancé le responsable du transport et membre du comité exécutif, Réal Ménard, qui souhaite que le règlement soit voté avant les élections, qui seront déclenchées le 20 septembre.

Le règlement en question vise à encadrer le partage des voies cyclables, en ne permettant qu’aux fauteuils roulants électriques, aux patins à roues alignées et aux vélos à assistance électrique d’accompagner les cyclistes. Les scooters électriques, étant plus larges, plus lourds et plus rapides que les vélos, roulant parfois jusqu’à 60 km/h, sont écartés. Les planches à roulettes, qui étaient déjà exclues dans l’ancienne règlementation, sont à nouveau bannies pour des raisons de sécurité. Les piétons et les joggeurs risquent aussi des contraventions s’ils s’aventurent sur les pistes.

Plusieurs groupes cyclistes, dont Vélo Québec et l’Alliance des piétons et cyclistes du Sud-Ouest de Montréal, ont salué le règlement. «Il faut que les arrondissements avancent d’un pas commun vers l’adoption [du réglement], autrement [il] sera inapplicable à l’ensemble de Montréal. C’est notre grande crainte», a admis Pierre-Luc Auclair, membre fondateur de la Coalition vélo de Montréal.

Dans un scénario où la réglementation est adoptée par les 19 arrondissements, M. Auclair estime qu’il faudra mettre en place une campagne de sensibilisation et d’information. Du côté du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), les moyens de mettre le règlement en vigueur ne sont pas encore décidés. «Une option pourrait être de déterminer une période durant laquelle les policiers n’émettront que des avis, avant de réellement donner des contraventions. Plusieurs scénarios sont en réflexion», a souligné l’agente à la Division de la sécurité routière et de la circulation du SPVM, Nathalie Valois.

Le règlement de la Ville donne suite à l’une des recommandations de la Commission permanente sur le transport et les travaux publics, qui a tenu une consultation publique en 2011.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!