Afin de mobiliser les jeunes et de faire connaître les carrières scientifiques, un premier Festival de robotique se tiendra en mars prochain à Montréal. L’activité est une initiative des différents acteurs du milieu scolaire, mais également des entreprises.

Au cours de ce festival, les jeunes de 9 à 18 ans auront à mettre leur savoir-faire au service des différentes compétitions. Les 9 à 13 ans de-vront par exemple concevoir et programmer des robots avec des LEGO et leur faire exécuter des missions à valeur éducative. Les 14 à 18 ans devront quant à eux fabriquer des robots capables de pratiquer un sport (à déterminer) dans le cadre du championnat «La Coupe Stanley des robots».«Pour les entreprises, c’est une occasion de repérer des talents et de leur faire découvrir les métiers de la technologie», explique Gabriel Bran Lopez, cofondateur de Robotique FIRST Québec, qui organise ce festival. Laurent Beaudoin, président du C.A. de Bombardier inc., et Jac-ques Ménard, président de BMO Groupe financier au Québec, sont les autres cofondateurs.

Le but de l’événement est aussi de lutter contre le décrochage scolaire en sortant l’apprentissage des classes pour le présenter de façon ludique. C’est ce qui explique notamment la participation de plusieurs partenaires, dont le Réseau réussite Montréal (RRM)«C’est l’occasion de renforcer les connaissances et de mettre une image concrète sur différentes notions jusque-là rébarbatives, qui deviennent ainsi intéressantes», souligne Andrée Maillé-Périllard, directrice du RRM. «On prend les sciences et les maths, que les élèves trouvent parfois « plates », et on dit aux jeunes : « Regardez ce que vous pouvez en faire »», ajoute M. Lopez, qui a aussi fondé Fusion jeunesse, un organisme de lutte contre le décrochage.

Les idées reçues et la méconnaissance des carrières du domaine scientifique expliquent le fait que jeunes ne sont pas particulièrement attirés par ces métiers, selon Mme Maillé-Périllard. Ce type d’événement remporte généralement un bon succès auprès des garçons, qui sont davantage sujets au dé-crochage scolaire que les filles.

Le projet, qui culmine avec une compétition, n’est pas éphémère. Tout au long de l’année scolaire, les jeunes se préparent à l’événement avec l’aide d’experts tels des ingénieurs, qui travaillent avec eux dans les écoles. «On veut inspirer les jeunes en leur offrant des modèles à long terme», souligne M. Lopez.

Les entreprises partenaires invitent également les jeunes à visiter leurs bu­reaux. «Par exemple, on a amené 300 jeunes chez Bombardier aéronautique pour visiter les installations et parler à des ingénieurs. Puis, on est allés chez CAE pour découvrir le monde de la formation des pilotes», précise M. Lopez.

Festival de robotique
Du 15 au 17 mars 2012
Au stade Uniprix

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!