YouTube Les supports installés sur les bus de la STL peuvent accueillir deux vélos.

La Société de transport de Laval (STL) a souligné jeudi le succès de son service CycloBus, un système de support à vélo positionné à l’avant de tous les autobus de leur réseau.

Laval est la première ville au Québec à installer ce matériel sur toute l’étendue d’un réseau d’autobus, selon Marie-Hélène Viau, conseillère en communications à la STL.

Les supports à vélo ont été utilisés plus de 1300 fois, à raison d’environ 3 ou 4 fois chaque jour, souligne Mme Viau. Elle précise que l’utilisation s’est étendue à travers toute la période du projet, soit du 1er mai au 31 octobre dernier. Un bilan qui est fort apprécié par la STL, bien qu’elle ne s’était pas fixée d’objectif au départ.

«Certains secteurs de la ville sont plus difficiles à franchir, par exemple les autoroutes. Donc les gens pouvaient faire un bout en autobus et un bout en vélo», se réjouit Mme Viau pour expliquer le succès de ce service. Elle ajoute qu’aucune plainte n’a été formulée, et le projet a été bien reçu des chauffeurs également.

Plusieurs commentaires positifs de la part d’utilisateurs ont été transmis à la STL, notamment quant à la possibilité de prendre son vélo pour rejoindre d’autres circuits si on manque une correspondance, ou la liberté de prendre l’autobus si le cycliste se fait prendre par la pluie.

Du côté de la Coalition Vélo de Montréal, on indique que ce type de service favorise l’utilisation du vélo en augmentant la flexibilité des autobus et l’intermodalité des transports.

«Les cyclistes vont faire en général des trajets d’environ 5 km et moins, explique leur porte-parole Pierre-Luc Auclair. Au-delà de cette distance, l’utilisation du vélo va décroitre de façon considérable. Avec des facilités comme le support à vélo sur l’autobus, ça permet d’allonger les temps de trajets des cyclistes en réduisant les inconvénients du vélo.»

Toutefois, il reconnait que le grand nombre d’autobus à la STM et le peu d’espace d’entreposage disponible réduisent les possibilités d’augmenter l’offre des supports à vélo sur les autobus à Montréal. Actuellement, la STM offre 65 autobus possédant un support à vélo répartis sur 8 lignes de transport.

Même son de cloche du côté de la STL. «À Laval, nous avons seulement un garage et 267 autobus, explique Mme Viau. Donc ce n’est pas la même ampleur. À Montréal, ils ont beaucoup plus d’autobus et un support à vélo prend beaucoup d’espace dans un garage», soutient-elle, ajoutant que le succès de leur projet repose sur la petitesse de leur réseau d’autobus.

La STM n’a pas produit de bilan quant à l’utilisation de ces supports. Elle espère toutefois multiplier son nombre par 10 «au cours des prochaines années», selon un communiqué.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!