Paul Chiasson/La Presse Canadienne Denis Coderre

L’ancien député libéral, Denis Coderre, a été assermenté, jeudi, à titre de maire de Montréal. Il devient ainsi le 44e premier magistrat à diriger la Ville depuis sa création en 1833. «C’est le début d’un temps nouveau», a lancé le nouveau maire, paraphrasant du même coup la chanteuse Renée Claude.

M. Coderre s’est présenté comme le «maire de tous les Montréalais» et il a enjoint les élus du conseil de Ville et des conseils d’arrondissement à travailler dans l’unité pour redonner de la fierté à la métropole. «Il n’y a rien de plus noble que d’obtenir un mandat de la population pour la représenter, a déclaré le nouveau maire. N’oubliez jamais que cette marque de confiance est un privilège et nous devons tous et toutes en être dignes. Nous sommes tous sous haute surveillance.»

Le nouveau maire a aussi un mot pour les fonctionnaires municipaux qui ont été malmenés, selon lui, pendant la campagne électorale. Il a promis de les défendre au cours de son mandat, rappelant que la «vaste majorité d’entre eux sont des gens honnêtes».

Au cours de son discours, M. Coderre est revenu sur quelques-uns de ses engagements électoraux, notamment de mettre en place le poste d’inspecteur général, de renforcer l’expertise interne de l’interne, de permettre le vote libre aux élus de son équipe et de multiplier les voies réservées pour les autobus.

Avant l’assermentation du nouveau maire de Montréal, 93 élus ont juré de travailler «dans l’honnêteté et la justice et dans le respect et la loi». Les conseillers dont l’élection fait l’objet d’une demande de recomptage n’ont pas pu être assermentés. Quelques-uns étaient malgré tout présents à la cérémonie, dont le chef de Projet Montreal, Richard Bergeron.

D’autres élus brillaient par leur absence, tels que le le maire de Lachine, Claude Dauphin, qui était retenu à la Fédération canadienne des municipalités.

Le nouveau maire annoncera lundi la composition de son comité exécutif.

  • La présidence sera assurée par le conseiller de Saint-Sulpice, Pierre Desrochers, dont l’élection a été confirmée mardi. La demande de dépouillement judiciaire de Projet Montréal a été rejetée. Celui-ci évalue s’il peut contester la décision du juge.
  • Ceux qui ont agi à titre de porte-parole de l’Équipe Coderre au cours de la dernière campagne électorale pourraient aussi s’y retrouver. Parmi ceux qui ont été élus, il y a les maires Alan DeSousa et Chantal Rouleau, ainsi que les conseillers, Harout Chitilian et Manon Gauthier.
  • Reste à voir si des élus des autres formations politiques y siégeront. M. Coderre a réservé ses commentaires à ce sujet. «La fin de semaine sera très occupée», s’est-il contenté de dire.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!