Archives Métro L'Hôtel de Ville de Montréal

La Ville de Montréal se dotera d’un service de la performance organisationnelle.

Le comité exécutif a approuvé, mercredi, la création de ce service. Le conseil municipal devra aussi se prononcer sur cette nouvelle structure. Celle-ci aura comme mandat d’évaluer les façons de faire à la Ville et de proposer des améliorations pour les rendre «plus efficaces et plus efficientes» et conséquemment, de réaliser des économies. Les nouvelles technologiques seront, pour ce faire, mises à profit.

«Cette démarche va se concentrer sur les processus de gestion des services corporatifs, a expliqué le responsable de la réforme administrative, Harout Chitilian. L’analyse va identifier ces processus et leurs coûts. En nous comparant avec d’autres organisations et d’autres municipalités, on va voir si ces coûts sont compétitifs.»

Les performances des différents services ainsi que celles des arrondissements seront également comparées et elles seront rendues publiques dans une banque de données ouvertes.

Le président du comité exécutif, Pierre Desrochers, a indiqué que des objectifs de performance seront établis. Ils seront connus lors du dépôt du budget.

«On vise d’être dans le premier quartile des villes, Actuellement, on ne sait pas où on se situe parce qu’on n’a pas les outils», a fait savoir M. Desrochers. Il croit que Montréal devra constamment se remettre en question pour être parmi les villes les plus performantes.

Le Service de la performance organisationnelle relèvera directement du directeur général de la Ville, Alain Marcoux. Une vingtaine de fonctionnaires y seront assignés. Seul le poste de directeur du Service de la performance organisationnelle sera créé.

«La mise en place  de ce service se fera à coût nul, a dit M. Harout Chitilian. Toutes les ressources qui seront recrutées pour ce service proviendront d’autres directions. Une fois les personnes embauchées, le transfert des crédits se fera entre la direction d’origine et le service.»

Projet Montréal entend appuyer la création du Service de la performance organisationnelle. «C’est pertinent de se remettre en question. Les citoyens qui paient des taxes sont en droit de s’attendre à cela», a affirmé le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François W. Croteau. Lui-même a entamé depuis deux mois une révision des services de son arrondissement pour les rendre plus efficaces.

M. Croteau croit que les services centraux devraient être évalués en premier puisqu’ils coûtent plus cher.

Bien qu’il approuve l’initiative de l’administration Coderre-Desrochers, Projet Montréal demeurera vigilant, notamment pour ce qui est des critères d’évaluation et de la composition de ce nouveau service.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!